Numericable refinance sa dette

FibreRéseaux

Le cablo-opérateur a enfin trouver un moyen de refinancer sa dette. Mais il la paiera plus cher…

A défaut de se faire renflouer par France Télécom, Numericable cherchait une solution pour refinancer sa dette et poursuivre ses activités. C’est chose faite, nous apprend La Tribune (24/08). Le câblo-opérateur, propriété du groupe Numericable-Completel lui même détenu par les fonds d’investissement Carlyle, Cinven et Altice (un autre câblo-opérateur), est parvenu à convaincre des financiers de le suivre.

Il s’agit avant tout pour l’entreprise de refinancer sa dette, laquelle s’élève à 2,35 milliards d’euros. Toujours selon le quotidien économique, les investisseurs ont négocié une émission d’obligations de 350 à 500 millions d’euros d’ici février 2012. Elles serviront à rembourser par anticipation une partie de la dette mais son montant global reste inchangé. Seul le calendrier de remboursement est décalé, de deux ans.

Pour obtenir ce délai, Numericable a dû revoir son offre. Initialement, il proposait une augmentation du taux d’intérêt (de 3,75 % à la base) comprise entre 0 et 0,5 %. Une offre qui n’avait pas séduit les financiers. L’entreprise a alors remonté son offre entre 0,5 % et 1 % pour répondre à l’exigence des créanciers.

Il restera à vérifier que Numéricable sera en mesure de tenir ses échéances. Pour y parvenir, l’opérateur multiplie la diversification de ses offres ces derniers temps. Après avoir initié la rénovation de son réseau pour offrir le très haut débit (entre 30 et 100 mégabits) à partir de ses points de terminaison (via une architecture hybride coaxial-fibre optique ou tout optique), l’entreprise a lancé des offres de téléphonie mobile agressives et tend à fusionner accès Internet et TV pour mieux commercialiser les services web, tout en enrichissant continuellement son offre audiovisuelle (notamment avec la 3D).

Fin 2010, Numericable revendiquait 1,7 million d’abonnés Internet et 3,5 millions d’abonnés TV pour un chiffre d’affaire de 578 millions d’euros en 2010 (en hausse de 6 % par rapport aux à 2009) et 1,3 milliard pour l’ensemble du groupe (en 2009). Avec ses plus de 3 millions de prises très haut débit (100 Mbit) et ses 4,5 millions de prises rénovées en fibre optique (sur un total de 9 millions de foyers raccordables), Numericable dispose d’une véritable carte maîtresse sur le terrain des très hauts débits, y compris en région, face aux opérateurs téléphoniques concurrents. Saura-t-il la jouer au bon moment?

Crédit photo : © Christopher Meder – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur