Pour gérer vos consentements :

Numérique et environnement : ces 7 start-up portées par Microsoft

Promu par Microsoft et son réseau, l’Environmental Start-up Accelerator est un programme de soutien technique et business sur 6 mois. Il est destiné à de jeunes pousses technologiques européennes œuvrant pour la réduction et la compensation des émissions carbone.

La liste des entreprises sélectionnées a été dévoilée mercredi, deux mois après l’annonce de la création du programme d’accélération.

Les 7 start-up suivantes en bénéficient ce premier semestre 2022 :

Carbon Time (projet de maturation des technologies de séquestration de CO2)
Granular (outils de gestion et de trading pour l’approvisionnement en électricité « verte »)
Hydragonix (plateforme de performance opérationnelle pour producteurs d’hydrogène)
Lizee (solutions de « recommerce » pour acteurs du retail)
namR (données géolocalisées sur les bâtiments et les territoires)
Nooco (logiciel en ligne de mesure d’impact environnemental des bâtiments)
Space4Good (cartographie et analyse des écosystèmes)

Six de ces jeunes pousses sont françaises, une – Space4Good – est néerlandaise.

« Réduire l’empreinte carbone des organisations »

Le programme fournit un accès à différentes ressources : technologies, ateliers et sessions de formation, conseil, mentoring, accès à une communauté d’investisseurs…

Les jeunes pousses distinguées profitent ainsi de l’accompagnement de Microsoft et de partenaires de référence. Ces derniers sont : l’incubateur Station F, l’ESN Capgemini, les industriels Suez et Perfesco (filiale audit énergétique du groupe EDF), les fonds d’investissement Elaia, Citizen Capital et Time for the planet.

Loamics (filiale data d’Energisme) et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) en font aussi partie.

A travers cette initiative, ils ambitionnent « de guider de jeunes entreprises européennes dans la réalisation de projets d’utilité publique pour la réduction de l’empreinte carbone des organisations », expliquait Corine de Bilbao, présidente de Microsoft France, en novembre.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

La Suite Numérique : les errements d’un projet d’État

La Cour des comptes pointe les résultats insuffisants de La Suite Numérique (ex-SNAP) et évoque…

2 jours ago

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 jours ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

3 jours ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

3 jours ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

3 jours ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

3 jours ago