Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Numérisation de livres : Microsoft et Yahoo s’opposent à Google

Les ogres du web s’opposent. Ou plutôt certains se lient contre Google sur le volet de la numérisation de plusieurs millions de livres. Yahoo et Microsoft ont ainsi intégré l’Open Book Alliance, composée d’organismes non lucratifs et de bibliothèques.

Une manœuvre qui vise à contester le fait que seul Google, et seulement lui selon le collectif, aurait le droit de numériser ce qu’on appelle les oeuvres orphelines, ce qui poserait un problème de concurrence. Des ouvrages couverts par le droit d’auteur mais sans que l’on sache exactement qui les détient.

Autre « poids lourd » du web, Amazon.com aurait également rejoint l’alliance. L’information n’a alors pas été confirmée par le site. Une porte-parole a simplement déclaré à l’agence de presse Reuters : «Nous ne commentons ni les rumeurs ni les conjectures ».

De son côté, Google dément tout monopole sur la numérisation des livres, une future nécessité pour les bibliothèques. « L’accord n’est pas exclusif. S’il est amélioré par les tribunaux, il ouvrira un accès à des millions de livres aux Etats-Unis. Cet accord s’attache à introduire plus de concurrence dans l’espace du livre numérique; on peut donc facilement comprendre que nos concurrents se démènent pour empêcher qu’il y ait plus de concurrence », déclare un porte-parole de Mountain View à Reuters.

Toujours est-il que l’accord visé est actuellement en cours d’examen par le département de la Justice des Etats-Unis, par la Commission européenne et des procureurs américains. La manœuvre de Microsoft et de Yahoo vise donc à mettre un nouveau poids dans la balance en faveur d’une libéralisation complète.

L’ambitieux projet de Google de scanner des millions de livres pour sa bibliothèque virtuelle se heurte donc à de nouveaux opposants. Pourtant, fin août, la Bibliothèque nationale de France (BNF) a annoncé être en négociations avec Google pour la numérisation de ses livres. Une numérisation gratuite…

L’Open Book Alliance a donc choisi de porter l’affaire devant le ministère de la Justice, et aurait également l’intention de porter le dossier devant un tribunal fédéral. Une audience préliminaire serait même prévue le 7 octobre. Un roman à épisodes en somme.

Recent Posts

Guardia Cybersecurity School prépare sa rentrée avec CGI

Guardia CS, nouvel acteur sur le marché de la formation cyber post-bac en France, ajoute…

4 heures ago

Apple répond à l’épisode Pegasus avec un « mode isolement »

Apple intègre à la bêta d'iOS un « mode isolement » optionnel qui restreint les…

4 heures ago

IBM acquiert Databand.ai : de la data quality à l’observabilité des données ?

Data quality ou « observabilité des données » ? IBM préfère le second terme pour…

6 heures ago

Cybersécurité : la Cnil met les collectivités face à leurs responsabilités

La Cnil adresse une forme de rappel à l'ordre aux collectivités territoriales en matière de…

8 heures ago

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

23 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

1 jour ago