Numonyx : STMicro et Intel prennent du retard

Cloud

La joint venture sur les mémoires flash subit de plein fouet la crise du crédit

Sans être contesté, le financement du projet Numonyx – qui réunit STMicroelectronics, Intel et le fonds Francisco Partner pour la fabrication de mémoires flash – doit faire face à la crise du crédit imposée par les ‘subprime’.

L’opération a pris du retard, ce que les trois protagonistes confirment. Les conditions de la finalisation de la transaction ne sont pas encore toutes réunies, elle ne devrait pas intervenir avant la fin du premier trimestre 2008.

Rappelons que STMicro apporte à Numonyx ses activités mémoire flash, contre 48,6 % du capital et 364 millions de dollars. Mais la plus grande partie de cette somme lui sera accordée sous la forme d’un crédit subordonné à long terme.

De plus, pour démarrer Numonyx disposera d’un prêt Senior jusqu’à 650 millions de dollars et d’un crédit revolving de 130 millions. Tous deux nécessitent de sérieux engagements bancaires. On imagine bien que le climat économique ne se prête pas à ce type de financement !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur