Pour gérer vos consentements :

Nvidia dynamise son offre embarquée ARM Jetson TX pour l’IA

Nvidia présente sa carte processeur Jetson TX2. Une offre fort logiquement deux fois plus rapide que la Jetson TX1 précédente. Au menu, deux cœurs ARM 64 bits Denver 2, signés Nvidia, assistés par quatre ARM 64 bits Cortex-A57. Du très lourd donc en termes de performances brutes.

8 Go de LPDDR4 sont présents, avec une bande passante de 58,3 Go/s. Côté stockage, la TX2 est équipée de 32 Go d’eMMC. La connectique réseau comprend un port Ethernet Gigabit, un module sans fil WiFi 802.11ac et du Bluetooth.

La partie graphique est soignée, avec un GPU 256 cœurs de la famille Pascal. Le support d’un maximum de 6 caméras à haute vitesse permettra de s’adapter à des usages poussés, comme la robotique ou le pilotage de véhicules. Autre avancée, la possibilité d’encoder et de décoder des flux vidéos en 4K et à 60 images par seconde.

7,5 watts et 599 dollars

Le tout prend la forme d’un module de 5 x 8,7 cm, pour une consommation de moins de 7,5 W. Nous trouvons comme OS la solution Linux for Tegra. Un SDK pour l’intelligence artificielle est proposé, JetPack 3.0. Le support de Cuda est bien entendu de la partie.

« Jetson TX2 offre de grandes opportunités en matière d’intelligence artificielle, donnant ainsi vie à un nouveau type de machines intelligentes », explique Deepu Talla, vice-président et directeur général Tegra chez NVIDIA. « Ces dispositifs nous donneront accès à des analyses vidéo plus pointues qui rendront nos villes plus intelligentes et plus sûres ; de nouveaux robots qui faciliteront les processus de fabrication et une nouvelle forme de collaboration qui rendra le travail effectué à distance plus efficace. »

Le kit Jetson TX2 est annoncé pour le 14 mars, au prix de 599 dollars. 399 dollars pour le module processeur seul (par 1000). Dans le même temps, le tarif de l’offre Jetson TX1 est abaissé à 499 dollars.

À lire aussi :
4K HDR, domotique et IA pour la Shield TV de Nvidia
Nvidia Xavier, le chauffeur des voitures autonomes
Un Tegra de Nvidia au cœur de la Nintendo Switch

Recent Posts

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

5 heures ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

5 heures ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

1 jour ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

1 jour ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

1 jour ago

Gestion du risque IT : le SaaS s’impose aussi

IA, SaaS, cybersécurité... Quelles tendances pour le marché de l'ITRM (gestion du risque IT) ?…

1 jour ago