NVidia remet en cause sa participation à la création de la XBox 2

Régulations

La technologie nVidia est au c?ur du graphisme de la XBox, mais le fabricant n’est pas chaud pour recommencer avec la XBox 2

Pour imposer sa XBox, Microsoft vend à perte. Un manque à gagner considérable pour le département jeux du géant de Redmond, qui se retourne vers ses fournisseurs afin de partager les frais.

D’un contrat prestigieux, la fourniture de la puce graphique de la console de jeux vidéo qui devait damer le pion à Sony, il ne reste plus qu’une occasion manquée dont nVidia se serait bien passé, et un fabricant Microsoft qui renégocie le contrat à la baisse.

De quoi vous refroidir, surtout lorsque ATI, le concurrent héréditaire, se tient en embuscade.

Or, il faut déjà songer à la succession: la XBox 2. Et là, nVidia voit rouge. L’expérience XBox 1 n’est pas une réussite. Ensuite, si l’on en croit les premières spécifications techniques de sa future PlayStation 3, Sony a placé la barre très haut.

Quant à Jen Hsun Huang, le CEO d’nVidia, sans doute verrait-il d’un ?il favorable l’engagement d’ATI avec Microsoft pour le développement du futur processeur graphique de la XBox 3, pendant qu’nVidia se concentrerait sur sa réhabilitation comme leader dans l’univers des PC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur