Nvidia va-t-il passer au GT300 ?

Cloud

La pression d’AMD pourrait contraindre le constructeur à forcer l’allure. Une bonne nouvelle pour les consommateurs

Avec la gamme de GPU GT200 (Graphics Processing Unit), Nvidia a fait progresser de façon significative la puissance de ses cartes graphiques. AMD n’est cependant pas resté inactif : les cartes graphiques Radeon HD 4800 (GPU RV770) offrent un rapport qualité/prix tout à fait remarquable.

Leur architecture très optimisée et bien moins complexe que celle des GT200, permet au fondeur de lancer une guerre des prix sans merci. Premier effet, les tarifs des Nvidia GeForce GTX 260 et GTX 280 ont chuté rapidement et assez largement. Ils sont passés de respectivement 399 dollars (250 euros) et 649 dollars (406 euros) à 299 dollars (187 euros) et 499 dollars (312 euros).

Des GT200b, gravés en 55 nm (comme le RV770 d’AMD), permettraient de faire grimper la fréquence de fonctionnement de cette puce et d’en réduire le coût de fabrication. Nvidia pourrait toutefois précipiter ses plans en faisant une croix sur le GT200b. La compagnie passerait alors directement au GPU GT300, un composant compatible DirectX 10.1, gravé en 45 nm. Il intégrerait 320 processeurs de flux cadencés à 2 GHz, pour une puissance de calcul de 2,3 téraflops en simple précision ou 287 gigaflops en double précision.

C’est très au-delà des 933 gigaflops en simple précision ou 116 gigaflops en double précision de la GeForce GTX 280. Cela permettrait aussi à la firme de dépasser AMD, dont les cartes les plus puissantes affichent une puissance de 1 téraflop en simple précision ou 200 gigaflops en double précision.

Nvidia sortirait ce nouveau GPU avant la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur