Nvidia va vendre ses cœurs de GPU sous licence

Composants
Nvidia - Phoenix Reference Phone

Nvidia emboite le pas aux concepteurs de GPU pour puces mobiles. L’Américain va en effet proposer sa technologie Kepler sous licence… pour commencer.

Le modèle des technologies de semi-conducteurs accessibles sous licence est au cœur du marché des puces ARM et a largement participé au succès de cette architecture processeur.

David Shannon, vice-président exécutif chez Nvidia, annonce sur le blogue de la société que cette dernière va prochainement proposer des cœurs de GPU GeForce Kepler (pour commencer) sous licence aux concepteurs de puces ARM.

Si l’idée peut sembler révolutionnaire pour un acteur comme Nvidia, elle est en fait logique. La firme propose en effet depuis de nombreuses années des cartes graphiques pouvant être installées dans tout PC disposant de l’interface ad hoc.

Toutefois, le marché du PC recule au profit des terminaux mobiles. Dans ces derniers, les composants tout-en-un (SoC) règnent sans partage. Nvidia ne peut plus proposer de cartes graphiques externes. La société va donc s’adresser aux concepteurs de puces pour intégrer directement le GPU au cœur du SoC.

Le GPU Kepler qui sera initialement proposé aux constructeurs de SoC ARM consommera moins d’un demi-watt et sera en mesure de gérer des technologies modernes : OpenGL 4.3, DirectX 11, Cuda…

Un marché juteux

Vendre des GPU sous licence, certaines sociétés s’en sont fait une spécialité. Nvidia arrivera-t-il à concurrencer ces multiples acteurs ?

Rappelons tout d’abord que les GPU GeForce ULP sont intégrés dans les Tegra… où ils ont largement fait leurs preuves.

David Shannon signale également qu’un important contrat de licence avait été signé précédemment. C’était avec Sony pour le GPU de la PlayStation 3. Nvidia ne précise toutefois pas quels revenus elle tire de cet accord.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Aux ARM, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur