Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

NXP dompte les signaux RF pour produire de l’énergie

Utiliser et maîtriser l’énergie des signaux RF (Radio Frequency) comme source de chaleur, c’est ce que propose NXP (The consumer Next Experience) avec sa gamme de transistors RF de puissance. Elle a été dévoilée lors de l’IEEE International Microwave Symposium 2013 qui se tenait du 2 au 7 juin à Seattle.

Fonctionnement dans la bande ISM des 2,45 GHz

Conçus spécialement pour la bande ISM (industriel, scientifique, et médical) des 2,45 GHz, ces transistors LDMOS (laterally diffused metal oxide semiconductor) 28 volts ouvrent la voie à de nombreuses applications.

La bande de fréquences dans laquelle ils opèrent peut être utilisée sans demande d’autorisation auprès des autorités compétentes.

La RF comme source d’énergie optimisée et contrôlée

Le constructeur hollandais a fait la démonstration de plusieurs applications utilisant la puissance des signaux RF. On notera une bougie RF comme alternative aux systèmes d’allumage classiques pour moteurs thermiques, une lampe à plasma délivrant une lumière de 140 lumens par watt et un four pouvant cuire les aliments de manière parfaitement uniforme et précise.

Les transistors RF de puissance BLF2425M et ceux de la série BLF25M offrent une vaste gamme de puissances comprise entre 12 et 350 watts.

Un vaste éventail d’applications

NXP a développé ce portefeuille de produits dédié à l’ISM en travaillant précisément avec des clients leaders sur les solutions utilisant les ondes RF.

Leurs applications comprennent les appareils électroménagers pour la cuisine (en remplaçant le magnétron dans les fours à microondes par exemple), le chauffage, le séchage, des dispositifs pour des actes médicaux de précision et les moteurs automobiles.

« De l’allumage automobile à l’éclairage par ondes RF en passant par les appareils électroménagers, les économies d’énergie potentielles que nous pourrions réaliser en utilisant la puissance RF à l’échelle de la société sont énormes », a déclaré Mark Murphy, directeur du marketing pour la gamme de produits d’alimentation RF, au sein de NXP Semiconductors.

Mark Murphy d’ajouter : « Au cours des 10 dernières années, les ingénieurs explorant les façons d’exploiter l’énergie RF ont dû se contenter d’utiliser les magnétrons avec très peu ou quasiment pas de contrôle – avec comme seul paramètre le niveau de puissance absolu qu’ils pouvaient régler pour les applications industrielles, scientifiques et médicales. Avec notre nouveau portefeuille dédié à l’ISM 2,45 GHz, nous fournissons des transistors de puissance RF à semi-conducteurs qui ont été optimisés pour cette bande de fréquence importante, avec un ensemble complet d’options pour différents niveaux de puissance, de contrôle et de coût. »

Les transistors BLF2425M6L(S)180P, BLF2425M7L(S)140 et BLF2425M7L(S)250P sont actuellement en production tandis que des échantillons du modèle BLF25M612(G) sont disponibles sur demande.

Recent Posts

Cloud : Cigref et CISPE montent au créneau

Le Cigref et les fournisseurs cloud du CISPE définissent dix principes pour en finir avec…

5 heures ago

Jaguar Network : un nouvel allié pour Scality sur le « stockage objet souverain »

Après 3DS Outscale, Jaguar Network intègre la technologie Scality à son catalogue, au travers de…

6 heures ago

IBM : Kyndryl sera la spin-off de services gérés d’infrastructure

Kyndryl. C'est le nom de la société distincte d'IBM qui proposera des services managés d'infrastructure…

7 heures ago

Mozilla restructure aussi sur la reconnaissance vocale

Mozilla change de braquet sur la reconnaissance vocale. Entre le moteur DeepSpeech et l'initiative Common…

10 heures ago

Serveurs Arm : Grace, le chaînon manquant de NVIDIA ?

Dix ans après Project Denver, NVIDIA relance une offensive dans les SoC pour serveurs. Son…

13 heures ago

SIRH : Cegid croque Talentsoft

Pépite de la French Tech et longtemps aspirante au statut de Licorne, Talensoft est rachetée…

1 jour ago