Obama aurait ordonné une vague de cyberattaques contre l’Iran

Régulations

Le Président démocrate des États-Unis, Barack Obama, aurait discrètement ordonné durant les premiers mois de son mandat des attaques complexes contre les systèmes informatiques qui gèrent les principales installations nucléaires iraniennes.

Le 44e Président des États-Unis d’Amérique, Barack Obama, aurait décidé d’accélérer les attaques informatiques perpétrées contre les systèmes de gestion du nucléaire iranien, rapporte le New York Times dans son édition du 1er juin.

Des Jeux olympiques à Stuxnet

Ces attaques ont été initiées sous le nom de code « Olympic Games » (Jeux olympiques) par l’administration de son prédécesseur, le républicain George W. Bush. De son côté, M. Obama aurait ordonné de poursuivre le programme dès les premiers mois de son mandat, début 2009, puis de l’accélérer, y compris après l’été 2010.

À l’époque, un élément de ce programme, le virus informatique Stuxnet conçu par les États-Unis avec le soutien d’Israël, avait été rendu public sur Internet à la suite d’une erreur de programmation. De quoi lever des doutes concernant la légitimité et les risques de ce mode d’action.

Certains fonctionnaires interrogés outre-Atlantique estiment que les progrès de l’Iran en matière de développement du nucléaire ont été freinés de dix-huit mois à deux ans. D’autres observent que l’Iran a rapidement retrouvé de hauts niveaux d’enrichissement de l’uranium, donnant l’énergie suffisante pour produire au moins cinq armes nucléaires.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur