Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Odroid-N1 : HandKernel vient à nouveau titiller le Raspberry Pi 3

HandKernel poursuit ses développements dans le domaine des mini-PC. La société technologique coréenne avait déjà conçu l’Odroid-C2 pour contrer le Raspberry Pi 3.

Voici maintenant l’Odroid-N1 (« N » comme « Next », « nouveau » en anglais).

HandKernet avait initialement utilisé le SoC Exynos 5422 de Samsung pour sa carte Odroid-XU4. Elle s’est maintenant tournée vers Rockchip en privilégiant sa puce RK3399 lancée fin 2016.

Le groupe explique avoir « évalué en interne les SoC S912, RTD1295 et RK3399 en 2017 », avant d’arrêter son choix sur le SoC de Rockchip.

Ce dernier intègre un processeur à 6 coeurs (deux coeurs Cortex-A73 cadencés jusqu’à 2 GHz et 4 coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,5 GHz). Ces deux groupes de quatre et de deux coeurs sont agencés suivant la technologie big.LITTLE d’ARM.

Le CPU est épaulé par 4 Go de mémoire vive DDR3-1866. Il abrite aussi la solution graphique Mali-T860MP4 signée ARM qui supporte OpenGL ES1.1 / 2.0 / 3.0 et OpenCL 1,2.

Côté entrées/sorties, la société coréenne a mis les petits plats dans les grands.

Malgré un encombrement contenu (de 9 cm x 9 cm x 2 cm), la carte est équipe d’une sortie vidéo HDMI 2.0, d’un port gigabit Ethernet, de deux ports hôtes USB 3.0 et de 3 ports hôte USB 2.0.

On trouve également des ports GPIO à 40 broches, I2C, SPI, S/PDIF… en plus des ports GND, 3 volts et 5 volts.

Le circuit sera lui alimenté en 12 volts / 2 ampères. Mais, dans la mesure, où ils disposent de deux ports SATA3 (via interface PCIe-gen2), l’ajout de 2 disques durs nécessitera un ampérage deux fois plus élevé (i.e. de 4 ampères).

L’Odroid-N1 supporte officiellement Ubuntu 18.04 et Debian Stretch avec Kernel 4.4 LTS ainsi qu’Android 7.1

Le groupe va procéder, peut-on lire sur son forum, à ce qu’elle une « debug party ». Autrement dit, elle va envoyer gratuitement 30 cartes à des membres sélectionnés de sa communauté pour la tester.

Si les tests sont convaincants, la carte entrera alors en production de masse en mai ou juin, avec un tarif de 110 dollars.

En fonction de sa popularité, HandKernel proposera ou non une mouture de l’Odroid-N1 avec 2 Go de RAM et sans ports SATA pour un tarif plus abordable de 75 dollars.

(Crédit photo : @Odroid)

Recent Posts

Cloud : ce que l’alliance Euclidia demande à l’Europe

Pour Euclidia, la cybersécurité ne peut être l'unique réponse aux objectifs de confiance dans le…

5 heures ago

NegaOctet se concrétise : quels seront ses premiers usages ?

Le projet « green IT » NegaOctet a officiellement produit ses premiers livrables exploitables. Que…

11 heures ago

Nobelium : un parfum de SolarWinds en France

L'ANSSI attire l'attention sur des campagnes de phishing sévissant en France. Elle les attribue à…

13 heures ago

Hyperconvergence logicielle : la question du rapport qualité-prix

Les offres d'hyperconvergence logicielle dont le Magic Quadrant distingue l'exhaustivité n'apparaissent pas forcément comme les…

14 heures ago

Cinov Numérique : Emmanuelle Roux succède à Alain Assouline

Elue présidente de Cinov Numérique, Emmanuelle Roux affirme le rôle clé des PME de l'IT…

14 heures ago

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

2 jours ago