Office 12 : ‘Nous voulons ré-enchanter les utilisateurs’

Régulations

Microsoft est ambitieux sur la prochaine version de sa suite bureautique. Les mots d’ordre pour Office 12 : centrée sur l’utilisateur, sécurisée, communicante et toujours connectée. Et surtout l’éditeur réaffirme sa position d’outil de productivité

Nous voulons ré-enchanter les utilisateurs“. C’est en ces mots que Bernard Ourghanlian, directeur technologie et sécurité de Microsoft France, rappelle la stratégie de l’éditeur autour de la prochaine version de sa suite bureautique Office 12, dont la beta 1 technique a été annoncée voici quelques jours et dont nous décrivons les avanacées majeures côté utilisateur (lire nos articles). Au-delà des fondamentaux de Microsoft ? focus sur la sécurité – Office 12 est basé sur cinq piliers : la productivité personnelle ; l’accès et la mise en valeur de la connaissance ; la gestion du contenu et le cycle de vie du document ; la collaboration, avec des technologies proches du P2P (peer-to-peer) pour l’échange des données sans structures ; et enfin les solutions métier, plate-forme de développement de portails d’accès au système d’information de l’entreprise. Pierre angulaire de cette stratégie d’ouverture au profit de l’utilisateur, le format Office XML, libre, ouvert, gratuit et XML. Microsoft a entamé une démarche de normalisation auprès de l’ECMA, le pendant européen de l’OSI (lire notre article). Bernard Ourghanlian défend la volonté de Microsoft de faire d’Office XML un standard, concurrent du projet OASIS/ODF (open document format) porté par Sun. “Nous visons l’interopérabilité spatiale, entre applications, et dans le temps afin d’assurer le respect de notre format pour les générations à venir, même lorsque Microsoft ne sera plus là !” “Un format Office XML ouvre la possibilité de créer des schémas XML ouverts, gratuits et libres de droits. La création de schémas métiers par exemple. Les documents sont le reflet des fonctionnalités qui les ont crées. Mais ODF n’assure pas la compatibilité avec toutes les fonctionnalités d’Office. Avec notre standard ouvert, l’OASIS/ODF pourra adopter les fonctionnalités d’Office XML“. Microsoft affirme qu’il assurera la compatibilité totale avec les documents du passé. Et dans les deux sens. L’éditeur fournit déjà avec la beta 1 des convertisseurs de et vers Office 2003, XP et 2000. Les seuls problèmes porteront sur le support des graphes et diagrammes développés dans Office 12 sous ArtWork. Concernant les documents fixes, destinés à être transportés et stockés, Office 12 supportera les formats PDF et XPF. Ces documents pourront être nettoyés très simplement, finalisés sans les données annexes qui viennent parfois parasiter un document Office – comme les coordonnés du rédacteur, des informations de formats, etc. La protection IRM pourra être intégrée ou désactivée. Chez Microsoft, 6.000 développeurs travaillent de près ou de loin sur le projet Office 12 et plus généralement Office System. L’éditeur y consacre annuellement 700 millions de dollars en recherche et développement. La disponibilité du produit est confirmée pour la fin 2006, et la beta 2 au printemps prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur