Office supportera l'ODF et le PDF !

Logiciels

ODF, PDF et XPS seront tous trois supportés par Office 2007 SP2. Pour l’OOXML tel que normalisé par l’ISO/IEC, il faudra cependant attendre Office 14

Microsoft revient avec une nouvelle annonce touchant le domaine de l’interopérabilité. La compagnie prévoit ainsi d’intégrer de nouveaux formats de documents dans le Service Pack 2 (SP2) d’Office 2007. Ils seront accessibles sous Word, Excel et PowerPoint.

Les utilisateurs pourront ouvrir, modifier et enregistrer des fichiers au format ODF 1.1 (Open Document Format). L’enregistrement pourra également s’effectuer en XPS (XML Paper Specification), PDF 1.5 (Portable Document Format) et PDF/A-1 (PDF for Archive, ISO 19005-1). Notez que le PDF/A est spécifiquement destiné à l’archivage. Il se montre essentiel pour les entreprises.

“Nous nous sommes engagés à fournir aux utilisateurs d’Office une meilleure interopérabilité et un plus grand choix entre les formats de documents et les applications qui les utilisent”, a déclaré Chris Capossela, vice-président de Microsoft Business Division. “En élargissant l’ouverture de nos produits et en participant activement au développement et à la maintenance de formats de documents standards, nous créons des opportunités pour les développeurs et les concurrents, y compris les membres des communautésopen source, pour innover et apporter de la valeur ajoutée aux clients.”

Cette nouvelle a d’ores et déjà été saluée par l’AFDEL (Association Française Des Éditeurs de Logiciels), Novell et le PSC Group.

Microsoft ajoute à ceci une API spécifique qui permettra aux développeurs de créer leurs propres filtres d’import/export et de les intégrer dans les menus des applications de la suite bureautique. Mieux, l’utilisateur pourra choisir n’importe lequel de ces formats comme format de document par défaut.

PDF ou l’universalité avant tout

Bernard Ourghanlian, directeur technique France de Microsoft, nous précise la stratégie adoptée pour le choix des versions de ces formats. Pour le PDF, quoique la mouture 1.7 soit en cours de normalisation, la compagnie se focalise sur la version 1.5, qui est parfaitement supportée par les lecteurs PDF du marché.

Le but est donc ici de produire des documents que tout le monde pourra relire sans problème. Exit le support des fonctions additionnelles, comme les formulaires ou le chiffrement. La firme exploite toutefois au maximum les possibilités du PDF 1.5 : liens internes, signets, balises de structuration des documents, tout sera mis en œuvre pour permettre une navigation simple au sein du document généré.

Coller à l’actualité de l’ODF

Dans le domaine de l’ODF, c’est le format 1.1 qui sera adopté, alors même qu’il n’est pas (et ne sera peut-être jamais) normalisé. “Pour les formats de documents révisables, les besoins sont différents. Il est nécessaire d’en supporter les dernières versions, car nos clients veulent pouvoir importer tous leurs fichiers sans problème”, précise Bernard Ourghanlian.

La stratégie est donc ici différente. Microsoft souhaite que tous les documents ODF puissent être lus et écrits sans souci, ce qui impose ce choix de l’ODF 1.1, plutôt que celui de l’ODF 1.0 (norme ISO/IEC 26300). C’est également une condition nécessaire pour une parfaite interopérabilité entre Office 2007 et le futur OpenOffice.org 3.0.

Notez que Microsoft va également rejoindre le comité technique OASIS, qui travaille sur la prochaine version de l’ODF.

ISO/IEC OOXML : pas avant Office 14

L’intégration du format OOXML tel que défini par l’Ecma 376, est déjà effective dans Office. Pour la norme IS 29500, il faudra attendre Office 14. La raison de ce choix est simple. Le SP2 d’Office 2007 est prévu pour la première moitié de 2009, avec une première version bêta attendue dans un futur très proche.

Microsoft n’a donc tout simplement pas le temps d’implémenter ce format dans Office 2007 SP2. Pour Bernard Ourghanlian “la porte n’est pas fermée pour les anciennes versions d’Office, qui pourraient profiter d’uncompatibility packdans le futur. Aucune décision n’a cependant encore été prise dans ce domaine”.

Notez que lors de la création de nouveaux documents OOXML (ISO/IEC), c’est l’implémentation « Strict » de l’IS 29500 qui sera utilisée. C’est un des prérequis de la norme, la partie « Transitional » ne pouvant servir (au besoin) que lors de la conversion de documents utilisant initialement un autre format. Le groupe de travail SC34 de l’ISO/IEC a par ailleurs déjà précisé que la partie transitionnelle pourrait disparaître lors d’une future évolution de la norme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur