Offre d’acquisition : Cable & Wireless prolonge son délais de réflexion

OperateursRéseaux
Rachat, acquisition © Estima - Fotolia.com

L’opérateur britannique Cable & Wireless Worldwide reporte sa réponse dans le cadre de son offre de vente. L’entreprise veut s’assurer de recevoir des offres fermes avant de se prononcer, notamment face aux intéressés potentiels Vodafone et Tata Communications.

Cable & Wireless Worldwide (CWW) fait durer le plaisir. L’opérateur de réseau britannique devait se prononcer le 29 mars sur les offres de rachat. Mais le groupe a décidé de reporter le délai jusqu’au 19 avril prochain, notamment pour s’assurer de recevoir des offres d’acquisition fermes.

Un report qui arrange néanmoins les investisseurs potentiels. Vodafone et Tata Communications, les deux seuls acteurs qui ont déposé des offres d’acquisition, s’étaient prononcés, quelques jours avant la date d’échéance, pour bénéficier d’une extension du délai de réflexion. Ils ont visiblement été entendus. De plus, le nouveau délai laissera à d’éventuels nouveaux prétendants le temps de se faire connaître.

C’est la deuxième fois que CWW reporte sa réponse. La première fois, il devait se prononcer le 12 mars sur l’offre de Vodafone à 700 millions de livres sterling (834 millions d’euros environ). Date butoir reportée au 29 mars avec l’intervention de Tata Communications dans l’opération. Le groupe indien avait fait une offre sensiblement supérieure à 1,2 milliard de dollars (910 millions d’euros).

425 000 de câbles

Tata Communications semble le mieux placé pour remporter l’affaire. L’entreprise de Vinod Kumar aurait notamment levé un prêt de 2 milliards de dollars pour mener l’opération à bien. De plus, des dirigeants de Vodafone s’interrogeraient sur l’opportunité d’acquérir une entreprise qui affiche 5 milliards de pertes fiscales, selon le quotidien financier City AM.

Filialisée du groupe Cable & Wireless en mars 2010, CWW a déjà connu trois alertes sur ses résultats financiers. Néanmoins, l’entreprise fournit des prestations de télécommunication aux grandes entreprises et opérateurs au travers d’applications et de services de voix, données et IP en Europe (EMEA), en Amérique du Nord et en Asie, dont 70 comptes de l’indice FTSE100 (Bourse de Londres). CWW exploite notamment 425 000 km de câbles, dont plusieurs liaisons sous-marines, des datacenters et propose des services d’hébergements. Autant d’actifs qui viendraient enrichir les capacités mondiales de Tata Communications.

Crédit photo : © Estima – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur