Offshore et acquisitions au programme de Sopra

Cloud

La SSII française chercherait une cible valorisée autour des 500 millions
d’euros

Sopra Group veut prendre un nouveau départ. Pierre Pasquier, fondateur et PD-G du groupe s’est récemment prononcé sur la stratégie. La SSII qui a récemment recruté Dominique Illien (ancien N°2 d’Atos) au poste de Directeur Général Délégué au mois de juin entend repartir à la conquête de parts de marché.

Deux axes prioritaires de développement vont être mis en place, selonles Echos : la croissance externe et le offshore.

Les objectifs sont ambitieux : Sopra entend atteindre un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros d’ici à 2010 contre 900 millions en 2006. Pour y parvenir, une acquisition de taille semble indispensable. Selon le quotidien économique, la SSII viserait une cible à 500 millions d’euros en 2008 ou 2009 mais à ce jour rien n’a été décidé.

Rappelons qu’au début du mois de septembre, Sopra a racheté le belge Business Architects International, spécialiste des systèmes financiers. En juin dernier, la SSII s’emparait de l’éditeur italien Methosystem, spécialiste des systèmes de synthèse et de leur alimentation depuis les systèmes de production.

Basé à Parme et à Milan, ce groupe de 80 personnes a réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros en 2006.

Son acquisition par Sopra Group, pour un prix qui n’a pas été révélé, va renforcer la présence de la SSII française sur le secteur bancaire italien.

Second axe prioritaire : l’offshore. Sopra veut accélérer les délocalisations dans les pays à bas coûts. Celles-ci devraient passer de 800 ingénieurs à 1.600 personnes d’ici à2008, soit 12 à 15% des effectifs.

“Il y a un effet de mode sur l’offshore, même s’il est évident que les délocalisations vont se faire sur la durée”, soulignait Pierre Pasquier lors de la présentation des résultats de la SSII.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur