OLPC XO-3, une tablette pour les enfants des pays émergents

MobilitéPoste de travailTablettes

L’OLPC poursuit son projet d’informatiser les enfants des pays émergents avec une tablette tactile, digne successeur de l’ordinateur portable XO.

Le XO est l’ordinateur portable issu du projet l’OLPC (One laptop per child) lancé en 2005 par Nicholas Negroponte cofondateur du Media Lab du MIT (Massachusets Institute of Technology) et qui visait à informatiser les enfants des pays émergents (et les curieux et donateurs des pays industrialisés) grâce à une machine autonome (équipée de sa dynamo), communicante et économique. Linux avait notamment été choisi pour équiper les XO. Si l’objectif des 100 dollars n’a jamais pu être atteint (plus près du double dans les faits), le XO est d’une certaine manière initiateur du netbook Eee PC présenté fin 2007 par Asus, ouvrant la porte à toute une gamme d’offres peu ou prou équivalentes.

Malgré cette concurrence médiatique (les deux machines ne visent pas les mêmes marchés, ni objectifs, l’OLPC étant un projet à caractère éducatif et non commercial), 2,5 millions de laptops XO ont été livrés (selon les chiffres de novembre 2011) aux écoles du Pérou, du Ruanda, d’Haïti, d’Uruguay, de Mongolie… Fort de ce succès, l’OLPC se lance aujourd’hui dans un autre projet similaire : la tablette.

Une tablette sous Fedora ou Android

OLPC XO-3, une tablette robuste (crédit photo OLPC)

Toujours destiné aux enfants, le XO-3 devrait s’équiper d’un écran tactile de 8 pouces, plutôt au format 4:3 et motorisé par un processeur ARM Marvell Armada 610 à 800 MHz (lequel équipe déjà le portable XO 1.75) avec 512 Mo ou 1 Go de mémoire vive et entre 4 Go et 16 Go de mémoire Flash de stockage pour un poids de 600 gr. Accélération 3D et décodage vidéo sont prévus, ainsi qu’un éventuel capteur solaire intégré dans la housse de protection (on retrouvera les caractéristiques techniques de cette machine sur cette page). L’offre logicielle devrait tourner autour de la distribution Linux Fedora 14 (ou plus) avec bureau Sugar ou GNOME. Le support d’Android 4 est également à l’étude.

Les spécifications du XO-3 ne sont pas totalement finalisées. Difficile, donc, de savoir ce que coûtera la tablette à produire. Mais les concepteurs semblent avoir privilégié la fiabilité et la robustesse (préférable en regard du profil des futurs utilisateurs), notamment avec un écran capacitif (jusqu’à 5 points de contact simultanés) et la résistance à la chaleur ou l’humidité. OLPC espère lancer la production avant la fin de l’année.

Crédit photos : OLPC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur