One Body Detection : un verrouillage tout en intelligence pour Android

MobilitéOS mobilesPolitique de sécuritéSécuritéSmartphones

Google teste une méthode pour activer ou désactiver le déverrouillage d’un terminal sous Andrdoid à partir de la reconnaissance du mouvement.

Google prend très au sérieux la sécurité des données stockées dans votre terminal mobile. Ainsi, une fonctionnalité de verrouillage vient d’être repérée sur Android, indique Android Police qui livre même des captures d’écran. En cours de déploiement, elle n’est encore présente que sur une poignée de smartphones. Baptisée « On-Body Detection », elle apparait dans « Smart Lock » aux côtés de « Appareils fiables » et « Visages de confiance ». Il s’agit donc d’une option de sécurité que l’on peut activer ou non, selon nos confrères d’ITespresso.

Cette fonctionnalité exploite l’accéléromètre de votre smartphone pour déterminer si vous le portez sur vous. Lorsque le terminal a été déverrouillé, il est maintenu ainsi tant qu’il est sur vous, que vous le teniez dans la main ou qu’il soit dans votre poche. Dès qu’il est posé (sur une table ou bien ailleurs), le smartphone est automatiquement verrouillé. Bien entendu, le système n’est pas infaillible puisqu’il n’identifie pas spécialement le porteur du smartphone. Ainsi, si vous vous faites dérober votre mobile alors que vous le portiez sur vous, il restera déverrouillé.

Android-Smart-lock

Mais, si vous l’oubliez sur une table ou bien dans le train, il se verrouillera automatiquement, protégeant ainsi vos précieuses données. Véritable mine d’informations, il contient généralement vos photos, contacts (avec leurs coordonnées), comptes e-mail et de réseaux sociaux et souvent bien plus.

Inciter les utilisateurs à passer au code PIN

Malgré cela, une étude diligentée par Consumer Reports aux Etats-Unis a démontré que 34% des Américains ne prenaient aucune mesure (back-up régulier, anti-virus, code PIN…) pour sécuriser les données hébergées sur leur smartphone. Seulement 36% des possesseurs de smartphones outre-Atlantique ont activé un code PIN à 4 chiffres sur leur terminal mobile. C’est tout de même en nette augmentation de 50% en un an.

Il faut dire que le jeu en vaut la chandelle puisqu’en 213, 3 millions d’Américains se sont faits dérober leur smartphone. Ce chiffre a également presque doublé en un an (1,6 million de vols en 2012).

La fonctionnalité « On-Body Detection » ne semble pas liée à Android 5.1, la toute récente mise à jour d’Android en cours de déploiement. Elle a tout d’abord été repérée sur un terminal Nexus 4 évoluant sous Android 5.0.1. Elle semble plutôt liée à Google Play Services. Par ailleurs, elle a pour but d’inciter les utilisateurs à activer la sécurisation par code PIN. Nombreux sont les possesseurs de smartphones à ne pas le faire actuellement pour des raisons pratiques.

On consulte jusqu’à des dizaines de fois par jour son smartphone et le déverrouiller systématiquement peut ainsi devenir fastidieux aux yeux de certains. Plus que jamais, la sécurisation des données sur smartphone apparaît comme centrale. Avec Android 5.0 « Lollipop », Google avait activé par défaut le chiffrement (FDE pour Full Disk Encryption) des données. Apple a procédé de même avec iOS 8 et BlackBerry se positionne clairement dans ce domaine.

A lire aussi :

Une application Android sur 10 victime de Freak
Android Lollipop rétropédale sur le chiffrement par défaut

Crédit Photo : Dimitry Viktorov-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur