Pour gérer vos consentements :

Online Scaleway prend ses quartiers à Amsterdam

C’est en toute discrétion que l’hébergeur Online vient d’annoncer, par voie de blog, avoir élargi son offre Scaleway à une nouvelle région. En l’occurrence Amsterdam. Le site n’est pas tout à fait nouveau. Online y a ouvert un datacenter au printemps dernier. Le site a été inauguré avec son offre de serveur dédié lancée le 28 juillet. Elle s’enrichit donc aujourd’hui des solutions Scaleway, la plateforme IaaS (Infrastructure as a service) d’Online sur serveurs SSD BareMetal, c’est-à-dire avec l’applicatif directement installé sur le hardware sans passer par une couche de virtualisation. Un service qui qui vient compléter son offre parisienne.

Toutes les offres de PAR1 (Paris) sont reproduites à l’identique et aux mêmes tarifs sur AMS1 (Amsterdam). Elles démarrent à 2,99 euros HT par mois pour la location d’une configuration bi-cœur x86 64 bits avec 2 Go de RAM et 50 Go de stockage pour 200 Mbit/s de bande passante à 0,006 euro de l’heure jusqu’à près de 24 euros pour un serveur dédié de 8 cœurs, 32 Go de RAM, 300 Go de stockage (dont 250 Go en local) et 800 Mbit/s de bande passante (à 0,048 euro l’heure).

Un emplacement stratégique

Les utilisateurs retrouveront sur l’offre néerlandaise l’ensemble des fonctionnalités proposées à Paris (images pour le déploiement de serveurs en série, snapshot des disques, adresses IP flexibles, groupe de sécurité, SAL de 99,9%, applications distributions préinstallées, stockage jusqu’à 1 To…). Le contrôle des serveurs s’effectue depuis la même interface alors que Paris et Amsterdam restent bien autonomes structurellement parlant. « Chaque région dispose de son plan de contrôle indépendant pour renforcer la résilience », précise Yann Léger, VP de Scaleway chez Online.

Le choix d’Amsterdam est stratégique pour la filiale d’Iliad. Le réputé nœud d’échange AMS-IX auquel se connecte AMS1 offrira des performances réseau indispensables à une offre de qualité. « Notre présence aux Pays-Bas permet d’offrir à nos serveurs Cloud BareMetal et Starter une latence ultra-faible pour les clients du nord et du centre de l’Europe, commente le responsable. Nous avons construit Scaleway pour les charges de production, avoir une deuxième installation dans un autre pays était un must. » Un plus qui devrait s’étoffer. « Amsterdam est le début de notre expansion mondiale », promet Online.


Lire également
Iliad va ouvrir un datacenter dans un abri antinucléaire
Avec C14, Online s’invite dans le stockage Cloud longue durée
Online double la puissance de ses serveurs dédiés d’entrée de gamme

Photo via VisualHunt.com

Recent Posts

Data et analytique : pour quel retour sur investissement ?

EY qualifie de "dépassement des attentes" une utilisation des mégadonnées et de l'analyse avancée à…

8 heures ago

Mobile et systèmes industriels : les chantiers du framework ATT@CK

Passé en v11, le framework MITRE ATT@CK renforce sa matrice Mobile. Il en sera de…

9 heures ago

Cybersécurité : Thales s’offre S21sec et Excellium pour 120 M€

L'acquisition vient renforcer l’offre de Thales dans le conseil, l'intégration et les services managés de…

13 heures ago

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

1 jour ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

2 jours ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

2 jours ago