OPA Broadcom : Emulex rejette l’offre de rachat

Cloud

Emulex estime que la proposition ne prend pas en compte son potentiel de croissance.

Finalement, ce sera non. Emulex, spécialiste des solutions réseaux et de stockage, vient de refuser l’OPA non sollicité formulée par Broadcom, son compatriote.

Le 21 avril 2009, le fabricant de semi-conducteur a publiquement fait part de sa volonté d’acheter Emulex pour le coquette somme de 764 millions de dollars en cash. L’offre représentait 9,25 dollars par action, soit une prime de 40% par titre.

Dans une lettre adressée à Scott McGregor, p-dg de Broadcom, Paul Folino, président du conseil d’administration d’Emulex explique les raisons qui ont poussé sont groupe à refuser l’offre d’achat. “(…) Nous pensons que votre offre de 9,25 dollars par action sous-évalue les perspectives d’Emulex sur le long terme. En conséquence, le conseil d’administration a unanimement décidé de rejeter votre offre, peut-on lire dans le courrier.Votre proposition est une tentative opportuniste de prendre avantage de la faible valeur de nos actions, [une baisse] provoquée par des conditions macroéconomiques sans précédent”.

Emulex estime également que la proposition de Broadcom ne prend pas en compte les nouvelles opportunités du groupe dans le domaine des datacenter. Ce refus, poli mais ferme, devrait pousser le fabricant de semi-conducteur à revoir sa stratégie. Scott McGregor avait précédemment indiqué son souhait de voir l’opération se dérouler “à l’amiable et de manière collaborative“. Ce ne sera pas le cas. Ce refus ne devrait pourtant pas faire reculer Broadcom, qui compte notamment sur Emulex accélérer la construction de solutions de convergence réseau à coût réduit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur