OPA de Microsoft : Yahoo veut du temps

Yahoo garde son calme. Face à la mega-OPA de Microsoft, qui propose de le racheter pour 44,6 milliards de dollars, le géant du Web entend temporiser. Dans un communiqué publié ce week-end, le groupe de Jerry Yang déclare avoir besoin « d’un certain temps » pour examiner ses options stratégiques.

La question est en fait simple : rester indépendant malgré des difficultés financières, accepter l’offre de Redmond, jouer la surenchère en invitant Google dans la danse ou refuser une fois encore le mariage.

Cet examen « incluera l’évaluation de toutes les alternatives stratégiques de la compagnie, parmi lesquelles le maintien de Yahoo sous la forme d’une entreprise indépendante », ajoute Yahoo. « Un processus d’étude comme celui-ci est fluide, mais il peut prendre un certain temps. »

Pas sûr que cette temporisation soit du goût de Microsoft. Lors de l’annonce de l’OPA, le premier éditeur mondial de logiciels a bien souligné qu’il demandait une rencontre « dès que possible », et a laissé entendre qu’il en appellerait directement aux actionnaires de Yahoo en cas de refus.