OPA Oracle (suite): SAP en profite, Siebel craint…

Cloud

SAP cherche à séduire les clients de PeopleSoft, et Siebel se sent menacé

Après l’engouement des investisseurs pour le titre

PeopleSoft à la suite de l’OPA agressive d’Oracle, l’hypothèse du rachat de l’éditeur semble s’éloigner. La surenchère d’Oracle sur le titre reste possible, mais peu probable. Du côté de J.D. Edwards, l’offre amicale de rachat par PeopleSoft reste d’actualité, mais conditionnée par le retrait de l’OPA d’Oracle. Ce dernier, s’il retire son offre, pourrait donc se retourner vers une autre proie, sans doute jugée plus facile. Siebel semble en effet être une cible tentante. Suffisamment en tous cas pour que les investisseurs se positionnent sur le titre, qui progresse à la Bourse de New York. Quant à SAP, l’éditeur allemand est sans complexe aucun: il profite de la fragilité de ses concurrents pour lancer dès cette semaine une opération commerciale à la rescousse des clients de PeopleSoft et de J.D. Edwards… Un sauveteur en somme ! Le ‘Wall Street Journal’ confirme la man?uvre de SAP

SAP, premier concepteur mondial de progiciels et d’applications professionnelles, prépare une campagne de publicité dans les magazines pour la fin de la semaine, visants à propopser une alternative aux clients des OPAbles.

Les services commerciaux de SAP ont relancé leur prospection sur les clients PeopleSoft et J.D. Edwards avec de nouvelles offres tant financières que d’engagements de l’éditeur. De quoi offrir une alternative sérieuse aux clients de ses concurrents inquiets des répercussions de l’OPA d’Oracle sur leurs fournisseurs. SAP n’en est pas à son coup d’essai. Lors de l’OPA d’Invensys sur Baan, l’éditeur avait proposé une offre similaire qui lui avait permis de gagner une quarantaine de clients majeurs de Baan.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur