OPA PeopleSoft : la justice US joue le suspense

Régulations

Le tribunal du Delaware déclare que le dossier continuera d’être jugé en décembre. Le conseil d’administration de PeopleSoft pourra ainsi exposer ses objections au rachat par Oracle

La Justice poursuit son travail… Une très nette majorité des actionnaires s’est prononcée en faveur de la proposition d’achat d’Oracle à 24 dollars par action (environ 9 milliards de dollars). Il n’empêche! Le conseil d’administration de PeopleSoft, en rupture avec ses principaux actionnaires, pourra exposer les raisons de son objection. Et les juges donneront leur avis. Pourront-ils, pour autant, invalider le vote en faveur de l’OPA? Rien n’est moins sûr.

Le juge américain qui examine la demande d’Oracle d’annuler la mesure anti-OPA, la “pillule empoisonnée”, a décidé de tenir de nouvelles audiences les 13 et 14 décembre prochains. La levée de ces mesures est un des derniers obstacles pour qu’Oracle parvienne à avaler son concurrent. Selon les analystes, il est assez rare qu’un juge du Delaware décide la levée de mesures anti-OPA et le dossier pourrait rester dans une impasse jusqu’à la prochaine assemblée générale annuelle des actionnaires de PeopleSoft au printemps. Oracle devrait alors tenter de concrétiser sa prise de pouvoir en présentant à leur vote sa propre liste d’administrateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur