OPA record : Portugal Telecom rejette l’offre de Sonaecom

Cloud

La proposition, qui atteint désormais presque 12 milliards d’euros est jugée
insuffisante

La plus grande OPA de l’histoire économique du Portugal n’aura pas lieu. En tout cas pour le moment. Le conseil d’administration de Portugal Telecom (l’opérateur historique du pays) rejette la proposition d’offre de Sonaecom, une offre pourtant réévaluée.

Sonaecom, filiale médias et internet du conglomérat Sonae, a annoncé le 16 février son intention de relever de 9,50 à 10,50 euros par action sa proposition aux actionnaires de l’opérateur télécom portugais. Ce qui valorise le groupe à 11,8 milliards d’euros.

Ce mercredi, Portugal Telecom a jugé que cette offre était insuffisante. Le directeur général de l’opérateur, Henrique Granadeiro, a précisé au cours d’une conférence de presse que l’offre ne reflétait toujours pas “la vraie valeur de PT.”

Et pour éviter que ses actionnaires (qui doivent se prononcer début mars) acceptent l’OPA, le groupe a décidé de relever leur rémunération. L’opérateur va distribuer quelque 6,2 milliards d’euros sur la période 2006-2009 au moyen de dividendes et d’un programme de rachat d’actions. Initialement, il se proposait de répartir 3,5 milliards d’euros en dividendes ordinaires et extraordinaires jusqu’en 2008, à condition que les actionnaires n’apportent pas à l’offre de Sonaecom.

Ce refus est néanmoins une surprise. A ce prix, le marché a jusqu’ici parié sur la réussite de cette offre qui expire le 9 mars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur