OPA sur Wavecom : Gemalto persiste et signe

Cloud

Le groupe maintient le niveau de son offre et tente de sédure directement les actionnaires

Gemalto ne lâche pas l’affaire. Le géant de la sécurité et du sans fil maintient son OPA sur Wavecom, malgré les deux refus de ce dernier. “Notre offre est maintenue à destination des actionnaires de Wavecom. Elle ne s’adresse pas à son conseil d’administration”, précise le manager du groupe spécialisé dans les cartes à puce et la sécurité numérique, des propos recueillis par nos confrères de Vnunet.fr (groupe NetMediaEurope, éditeur de Silicon.fr) lors du salon Cartes 2008 à Paris Villepinte.

Gemalto ne change donc pas le prix de son offre, jugé insuffisant par Wavecom, mais tente de contourner le conseil d’administration en s’adressant directement aux actionnaires.

“Nous proposons toujours sept euros en cash par action”, a déclaré àVnunet.frOlivier Piou, directeur général de Gemalto. “En cette période de crise économique et de la baisse des résultats financiers de Wavecom installé sur un marché pourtant porteur du Machine-to-Machine, seule notre offre reste stable.”

Pourtant, ce lundi, Wavecom déconseillait formellement à ses actionnaires de céder aux sirènes Gemalto. “Après un examen attentif, notre Conseil dadministration considère à lunanimité que loffre de Gemalto nest pas suffisamment créatrice de valeur, est très défavorable à lensemble des actionnaires de Wavecom et intervient à un moment hautement opportuniste alors que nous traversons une crise financière sans précédent à léchelle mondiale, qui a particulièrement affecté Wavecom et les entreprises de taille comparable. De plus, loffre ne valorise pas suffisamment la force du cœur de métier de Wavecom et nos perspectives de croissance liées à notre position de leader du marché très prometteur du M2M. Loffre de Gemalto ne rémunère pas non plus suffisamment nos actionnaires pour les bénéfices stratégiques quelle retirerait de lacquisition des technologies à fort potentiel développées Wavecom.En conséquence, le conseil d’administration recommande aux actionnaires de Wavecom de n’apporter aucun de leurs titres à Gemalto.”, explique dans un communiqué Anthony Maher, administrateur indépendant et président du M&A sub-committee de Wavecom.

Déposée le 6 octobre dernier, cette OPA valorisant Wavecom environ 110 millions d’euros, est la première opération de croissance externe réalisée par Gemalto, issu du rapprochement en 2006 d’Axalto et Gemplus. Pour le géant des cartes et des systèmes de sécurité, il s’agit à travers ce rachat de se développer dans le marché du M2M ou machine to machine où Wavecom fait partie des leaders.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur