OPA : Yahoo rejette une offre “absurde” de Microsoft

Régulations

Carl Icahn et Redmond se sont alliés pour une proposition “à prendre ou à laisser”

Fort de son accord tacite avec le raider Carl Icahn, Microsoft a fait une nouvelle proposition de rachat à Yahoo. On s’y attendait. La réponse du portail était tout aussi attendue : c’est un non ferme et définitif. Pire, la tension entre les deux géants est encore montée d’un cran.

Ce vendredi soir, Yahoo a donc reçu une offre de démantèlement “à prendre ou à laisser”. Elles implique la vente de l’activité recherche à Microsoft et le et le renouvellement complet et immédiat de l’équipe de direction.

Le montant de la transaction n’a pas filtré mais Yahoo n’a pas tardé à rejeter violemment la proposition. “Cette alliance bizarre et opportuniste entre Microsoft et Carl Icahn n’est absolument pas dans l’intérêt des actionnaires de Yahoo!”, a estimé le président du conseil d’administration Roy Bostock, cité dans un communiqué.

“Ce type de comportement imprévisible est exactement le genre de choses auxquelles nous nous attendons de la part de Microsoft, mais nous ne nous laisserons pas duper par une transaction qui ne soit pas dans le meilleur intérêt de nos actionnaires”, a-t-il ajouté. Et de qualifier l’offre d'”absurde”, servant avant tout les intérêts de Microsoft, selon lui.

“Microsoft et M. Icahn essaient de démanteler l’entreprise et d’offrir notre moteur de recherche à Microsoft à des conditions désavantageuses pour les actionnaires de Yahoo!”, a prévenu M. Bostock ce week-end.

Rappelons qu’il y a quelques jours, Carl Icahn, actionnaire minoritaire de Yahoo a indiqué avoir convaincu Microsoft de ses intentions. L’homme s’est même fendue d’une lettre, adressée à Yahoo, soulignant le soutien de Microsoft à son offensive.

“Steve (Ballmer) a été très clair (…): il ne peut pas négocier avec le conseil actuel”, écrit Icahn dans sa lettre.“Notre compagnie se dirige vers le bord du précipice. Elle perd des parts de marchés dans son activité de moteur de recherche, notre conseil d’administration actuel n’est pas parvenu à recruter le directeur général talentueux et expérimenté dont nous avions besoin pour remplacer Jerry Yang”, poursuit-il.

Microsoft confirme ces déclarations alors il avait jeté l’éponge quelques semaines plus tôt. Dans un communiqué, le groupe indique: “A l’issue de la consultation des actionnaires de Yahoo!, Microsoft serait intéressé par des discussions sur une transaction majeure avec le nouveau conseil d’administration”.

Ce dernier a évoqué la possibilité d’un“rachat de l’activité moteur de recherche avec de larges garanties financières, ou de manière alternative, d’un rachat du groupe dans sa totalité” dans le cas où Icahn parvienne à ses fins en obtenant des sièges au conseil et en écartant Jerry Yang accusé d’avoir fait capoter le rapprochement.

Quelques jours plus tard, Jerry Yang réagit. “Je pense que la déstabilisation provoquée par Microsoft est devenue de plus en plus intentionnelle”,a-t-il affirmé. “Je ne suis pas content de cela”, a-t-il ajouté. “Croire M. Icahn et ses administrateurs est vraiment un mauvais choix”.

Le dénouement de ce feuilleton aura certainement lieu le 1er août, date de l’assemblée générale de Yahoo pendant laquelle Ichan compte lancer son offensive visant à débarquer le conseil et à y placer des membres favorables à une vente à Microsoft. Une perspective qui ne semble pas inquiéter la direction de Yahoo.

“Nous nous préparons à laisser nos actionnaires décider de ce qui est dans leur intérêt, et pas Microsoft ou Carl Icahn. Et nous attendons avec impatience le vote à venir”, affirme Roy Bostock.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur