Open Source : pourquoi la Fondation Eclipse s’installe en Europe ?

La Fondation Eclipse, qui chapeaute différents projets logiciels open source, dont l’environnement de développement Eclipse IDE, a annoncé mardi basculer la structure légale de l’organisation des États-Unis vers l’Europe.

Plusieurs raisons expliquent ce mouvement. La première consiste à soutenir une aspiration forte de l’organisation, à savoir : devenir une structure « véritablement » mondiale dédiée à l’open source, à la diversité et au choix en matière de technologies.

La seconde consiste à rapprocher son centre de gouvernance de la majorité de ses soutiens (plus de 170 de ses 300 membres étant basés en Europe). L’organisation dispose aussi depuis sept ans d’une filiale en Europe. Celle-ci poursuivra son activité.

Par ailleurs, établir sa nouvelle entité légale (Eclipse Foundation AISBL*) à Bruxelles permet à la Fondation Eclipse de s’installer près des sphères européennes de pouvoir.

SAP et IBM, des soutiens stratégiques

La Fondation Eclipse veut aussi bénéficier d’une marge de manoeuvre confortable pour « accélérer la croissance de son écosystème ouvert de développeurs, d’entreprises et d’entités du secteur public. » La collaboration entre ces acteurs devrait être favorisée pour que des projets open source puissent transformer positivement l’économie mondiale.

Il s’agit, en outre, de soutenir des technologies émergentes conçues en tenant compte de la protection de la vie privée, de la sécurité et de l’environnement. Dans des domaines porteurs : cloud, calcul à la périphérie du réseau (edge computing), intelligence artificielle (IA), internet des objets (IoT), véhicules connectés, télécommunications, etc.

« L’Open Source, moteur de l’innovation et de la collaboration internationales, est aussi devenu stratégique pour l’industrie en Europe », a déclaré Mike Milinkovich, directeur exécutif de la Fondation Eclipse. La décision de consacrer davantage de ressources dans cette région s’est donc imposée facilement, a ajouté le pilote de l’organisation.

Créée en 2004 et enregistrée à l’origine dans l’État du Delaware, la Fondation Eclipse opère en Europe, aux États-Unis et au Canada. Elle revendique plus de 375 projets open source qui représentent un investissement partagé « de plus de 13 milliards d’euros », selon ses promoteurs. Des groupes comme SAP et IBM, qui font partie de ses membres stratégiques, soutiennent les mesures prises pour étendre sa portée mondiale depuis Bruxelles.

Le changement de statut devrait être effectif d’ici juillet 2020.

*Association internationale sans but lucratif.

(crédit photo © Shutterstock)