Open source : le futur de Gnome se dessine

Logiciels

Gnome est un environnement graphique majeur dans le monde des logiciels libres. Son évolution se fait sous le signe d’une plus grande modularité

Avec KDE, Gnome est le plus courant des environnements de bureau open source pour les systèmes de type Unix. La feuille de route du développement de la future version 2.24 laisse apparaître quelques avancées intéressantes.

Tout d’abord, le navigateur Internet Epiphany utilisera le WebKit comme moteur de rendu interne, en lieu et place de Gecko. Ceci permettra peut-être à cet outil de sortir de l’ombre de Firefox, aujourd’hui intégré à la plupart des distributions Linux.

La gestion des comptes de la solution de groupware Evolution sera entièrement revue. Un support des serveurs Exchange 2007 pourrait également être de la partie. Il faudra cependant attendre la version 2.26 de Gnome pour que le WebKit ou GtkMoz soient intégrés à l’application.

De nouveaux modules

Deux nouveaux composants ont également été proposés. Même s’il est probable qu’ils seront présents dans Gnome 2.24, la décision définitive n’a pas encore été prise.

Empathy permettra d’ajouter des fonctions de messagerie instantanée au sein de la plate-forme. Elle seront utilisables sans peine par les applications Gnome existantes. La gestion de l’audio et de la vidéo est prévue, même si elle sera peut-être désactivée dans la première version.

Conduit est une architecture de synchronisation. En s’appuyant sur GVFS, elle permettra tout type de transferts, y compris vers des sites distants. Là encore, tout l’intérêt de son intégration dans Gnome est que les logiciels pourront l’utiliser aisément.

Gnome 2.24 sera disponible le 24 septembre prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur