Open-Source : Microsoft investit dans Apache et plus encore…

Logiciels

Il est loin le temps où Redmond fustigeait le libre

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, Microsoft en sait quelques chose. Longtemps haï par Redmond, sujet de toutes les railleries, menacé de procès en tout genre, l’open-source est aujourd’hui en odeur de sainteté du côté de la firme.

On peut évoquer les accords avec Novell, Zend ou encore Mono. Dernier épisode en date : Microsoft va devenir ‘sponsor platinium’ de la fondation Apache, un poids lourd de l’open-source. Cette annonce a été faite lors du dernier OSCON (O’Reilly Open Source Convention).

Il versera donc 100.000 dollars par an à cette organisation qui propose des serveurs Web open-source très utilisés dans le monde et commercialisés sous le nom Apache. Seuls Yahoo et Google étaient jusqu’à aujourd’hui ‘sponsor platinium’. Une preuve que le logiciel libre est aujourd’hui stratégique pour l’éditeur.

“Avec cette contribution, l’ASF pourra payer ses administrateurs et ses équipes, permettant aux développeurs de se dédier à l’écriture de logiciels de grande qualité”, explique Sam Ramji, directeur de la stratégie de plate-forme de Microsoft. Microsoft entend surtout favoriser l’utilisation d’Apache en environnement Windows tout en continuant à proposer son serveur IIS.

Microsoft et Apache ne sont pas des étrangers. Les deux entités travaillent ensemble depuis plusieurs mois autour du format OpenXML de Redmond. Il s’agit de le rendre compatible avec le projet POI d’Apache.

Par ailleurs, à travers cette contribution, Microsoft s’offre une certaine légitimité dans le cas où d’autres projets Apache, notamment dans la recherche en ligne, l’intéresserait.

Mais Microsoft n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. L’éditeur a également annoncé lors de cette convention qu’il participera au projet RubySpec dont l’objectif est développer une spécification de référence pour le langage Ruby. Ce dernier pourrait à terme être intégré à .Net.

Reste à savoir si ces annonces illustrent un véritable virage stratégique ou bien un entrisme calculé visant à diviser pour mieux régner.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur