Pour gérer vos consentements :
Categories: Microservices

Open source : Singularity devient Apptainer sur fond de querelles intestines

Ne dites plus Singularity, mais Apptainer. En tout cas si vous voulez parler de la version « originale » de ce projet open source.

Ce changement de nom n’arrive pas seul. Le projet passe, en parallèle, sous l’aile de la Fondation Linux. En toile de fond, une réorganisation officiellement amorcée en mai dernier. Le déclencheur ? Un fork signé Sylabs, l’entité commerciale qui portait Singularity.

Apptainer ou Singularity : faites vos choix

Le « nouveau départ » se fait avec un comité de pilotage composé de cinq membres. Dont Gregory Kurtzer, sous l’impulsion duquel Singularity avait vu le jour, en 2015, au Laboratoire national Lawrence-Berkeley (université de Californie).

On ne repart pas de zéro, mais quelques éléments disparaissent. En l’occurrence, des briques que Sylabs avait greffées à Singularity tout en les réservant aux éditions payantes (PRO et Enterprise). Principalement une bibliothèque de conteneurs et un service de compilation à distance.

Les roadmaps respectives des deux projets ne laissent pas de doute : il faut s’attendre à les voir rapidement diverger. Et donc à devoir faire un choix. Aussi bien sur l’édition open source que sur les options payantes, Apptainer ayant sa propre entité support (Ctrl IQ, qui fournit aussi un accompagnement sur Rocky Linux et le gestionnaire de clusters Warewulf).

Apptainer reste sous licence BSD, avec toujours le même objectif : fournir une plate-forme de conteneurs axée sur les systèmes partagés. Elle assure notamment une prise en charge native de CUDA et de ROCm, pour les GPU NVIDIA et AMD.

Photo d’illustration © everythingpossible – Fotolia

Recent Posts

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

1 jour ago

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

1 jour ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

1 jour ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

2 jours ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

2 jours ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

2 jours ago