Open source Sun pour relier Java et .NET

Régulations

Sun développe des implémentations ‘open source’ de spécifications afin de rendre les services Web sous Java interopérables avec Indigo, la Windows Communication Foundation de Microsoft

Nous voulons construire une application qui ne se préoccupe pas de l’endroit où elle s’exécute“, a déclaré Joe Keller, vice-président du marketing de la division Java Web Services and Tools de Sun. Quelles sont les ambitions de Sun Microsystems ? Ni plus ni moins que de permettre à un logiciel sous Java de s’exécuter sans difficulté sous Microsoft .NET. Une convergence que Sun recherche de longue date. Pour cela, Sun développe des implémentations ‘open source‘ des spécifications clé des services Web qui sont nécessaires pour interopérer avec la plate-forme de services Web Indigo. Cette dernière, qui prend le nom officiel au catalogue de Microsoft de Windows Communication Foundation (WCF), se retrouve souvent aux côtés de Java Enterprise Edition (J2EE) sur des environnements hétérogènes. D’où la difficulté de créer des logiciels de services Web qui puissent tourner indifféremment sur des systèmes d’exploitation aussi disparates que Solaris (l’Unix de Sun), Microsoft Windows ou Linux. Et surtout communiquer librement entre les différentes architectures. Fruit du rapprochement entre les deux anciens ennemis, Sun aurait débuté les tests de sa solution et des spécifications directement au siège de Microsoft, à Redmond (Etat de Washington). Lorsque cette phase de tests sera terminée et validée, les spécifications seront déployées sous forme d’outils et d’échantillons dans Java Web Services Developer Pack (Java WSDP), durant le premier semestre 2006. Ainsi que sur le projet ‘open sourceJava System Application Server PE 9. Sun pourrait même envisager une intégration dans sa plate-forme middleware Java Enterprise System (Java ES).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur