Open World Forum : BonitaSoft place sa BPM au cœur des applications métier open source

LogicielsOpen Source

Tout va bien pour le Français BonitaSoft, dont l’offre de BPM peut dorénavant se placer au centre d’un vaste écosystème d’applications open source.

Andrew Lampitt, vice-président du marketing, et Jeremy Lipps, responsable marketing, sont venus faire un point sur la solution de gestion des processus métiers Bonita Open Solution de BonitaSoft, dans le cadre de l’Open World Forum 2011 de Paris.

Où en êtes-vous deux ans après votre création ?
« Nous avons été très chanceux, car les huit années de succès du projet open source (qui a été lancé dès 2001, NDLR) nous ont aidés à trouver nos premiers clients, explique Andrew Lampitt. Aujourd’hui nous employons quatre-vingts personnes, dont quarante se concentrent sur la R&D. Elles sont soutenues par une communauté de 8000 développeurs. »

Et côté clients ?
« Nous disposons de 180 clients répartis dans 36 pays. En France, 25 % des entreprises du CAC 40 utilisent nos solutions, avec de grands noms comme Orange ou Konica-Minolta. Aux États-Unis, où nous disposons de bureaux à Boston et à San Francisco, de grandes entreprises ont opté pour Bonita Open Solution. Nous ne pouvons en dévoiler les noms, mais certaines ont une taille de l’ordre de celle d’Orange. »

Où en est-on sur le terrain des piles open source ?
« De nombreux ponts existent vers d’autres produits open source. Nous embarquons ainsi Jaspersoft, Talend nous embarque, BonitaSoft et eXo s’embarquent mutuellement, nous disposons de connecteurs pour SugarCRM et d’un accord de partenariat avec Nuxeo. »

Et ce n’est pas tout, comme en témoigne le tableau de l’écosystème gravitant autour de Bonita Open Solution, qu’Andrew Lampitt nous a fait parvenir par la suite, et que voici :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur