Open world forum: témoignages attendus sur le ‘cloud computing’

Logiciels

Du 22 au 24 septembre, la 4e édition de l’Open World Forum -grand rendez-vous du ‘Libre’ à Paris- met à l’affiche le ‘cloud computing’

«  La France est l’un des leaders de l’open source » a souligné Jean-Pierre Laisné, l’un des  deux co présidents de l’Open World Forum qui se tient à Paris semaine prochaine, du 22 au 24 septembre. Il s’exprimait ce 14 septembre à l’Hôtel de ville de Paris où se tenait la conférence de presse présentant ce prestigieux forum. Le fait est qu’en France, l’Open source prend une importance croissante. Ainsi, au sein du pôle de compétitivité Systématic, qui revendique un milliard d’euros d’investissements en recherche et développement, «  le logiciel libre représente 100 millions d’euros en 4 ans. Et il imprègne toutes les autres thématiques du pôle, qu’il s’agisse de l’identité numérique ou de la ville durable, par exemple », a expliqué JP Laisné.

Réfléchir, coder et expérimenter
La 4e édition de cet Open World Forum, grande manifestation autour du logiciel libre affiche une grande ambition : réunir une communauté de décideurs, de développeurs  (autour de Java, JavaScript, PERL, PHP, Python, Ruby…), mais aussi le grand public, invité à découvrir – et à s’approprier, lors de divers ateliers – le potentiel de l’Open source – logiciel et matériel.
Durant ces trois journées, les enjeux abordés seront sociétaux et politiques; les thématiques concernent notamment la “neutralité du net”, le “libre dans l’éducation” ou encore l’”Open data”. Les invités viennent de partout : pour ce dernier thème, par exemple, est très attendu Nigel Shadbolt, initiateur d’un vaste projet “Open data” au Royaume Uni. La question des enjeux économiques et industriels est tout aussi importante, avec, notamment, les problématiques du ‘cloud computing’ et la “normalisation du libre”.

Témoignages attendus sur le ‘cloud computing’
Autour des thématiques «  Entreprise », les DSI risquent de se bousculer. Mentionnons par exemple ces sessions sur le thème de l’Open source et du ‘cloud’. Une douzaine d’entreprises, dont EADS et Airbus, vont venir témoigner de leurs projets réalisés ou accompagnés (par Cap Gemini, entre autres). D’autres conférences proposent un décryptage des grandes tendances, ou un point sur les progrès de l’interopérabilité du libre dans le ‘cloud’.
Les enjeux sont de taille, semble-t-il. « Avant 2005, on s’appuyait sur des standards propriétaires. Aujourd’hui, c’est l’Open source qui  innove, qui développe la base du ‘cloud’. Tous les ‘providers’, y compris Amazon, s’appuient sur ces technologies.” (…) “Aujourd’hui, alors qu’on assiste à un véritable bouillonnement de technologies, la problématique est celle de la standardisation», a résumé Nicolas Barcet, spécialiste des solutions ‘cloud’ chez canonical.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur