OpenAI passe à la phase commerciale

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

OpenAI a désormais une offre commerciale.

Initialement sans but lucratif, l’organisation cofondée par Elon Musk et Sam Altman avait changé de cap l’an dernier. Au nom du financement de ses travaux*, elle avait créé une entité « à but lucratif limité » : OpenAI LP.

Pour tirer des revenus de ses modèles IA, elle a décidé d’y ouvrir l’accès à travers une API. L’accès est gratuit pour deux mois dans le cadre d’une bêta privée. Le temps notamment de fixer les prix.

L’API permet d’effectuer un large éventail de tâches de traitement du langage : recherche sémantique, résumé, analyse de sentiment, traduction, génération de dialogue… Le tout avec de meilleures performances en anglais.

OpenAI justifie ainsi son choix du modèle API :

  • Approprié pour dégager des revenus
  • Économique par rapport aux coûts d’implémentation des modèles IA sous-jacents
  • Mieux adapté pour répondre aux usages abusifs

OpenAI : une approche généraliste

L’usage responsable des algorithmes est l’un des axes du programme académique lancé en parallèle de l’offre commerciale. Autres lignes directrices :

  • Équité et représentation
  • Robustesse face aux « perturbations » du langage (capacité à traiter une même idée formulée de plusieurs manières, à gérer différents usages de l’orthotypographie…)
  • Exploration d’usages « en puissance » (sens commun, raisonnement pragmatique…)
  • Croisements avec d’autres disciplines (philosophie, sciences cognitives, sociolinguistique…)

Sur la question des coûts d’implémentation, le modèle GPT-3 (générateur de texte) donne un ordre de grandeur.
Reflet de la stratégie d’OpenAI, il entre dans la catégorie des modèles « généralistes ». On l’entraîne en l’occurrence avec de grands volumes de données non étiquetées, puis on l’adapte à la résolution de problèmes spécifiques.
Il utilise 175 milliards de paramètres, contre 1,6 milliard pour son prédécesseur GPT-2.

Parmi ses utilisateurs référents, OpenAI liste MessageBird, Quizlet et reddit.
Le premier a fait le pont avec des chatbots pour le service client. Le deuxième a recours à l’IA pour proposer des exemples de phrases à partir de mots de vocabulaire. Le troisième en explore les capacités dans la modération de contenus.

* Et notamment les ressources de calcul, que Microsoft fournit sur l’infrastructure Azure.

Illustration principale : Chris P – Shutterstock

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Recent Posts

Exploration des processus : Software AG lance ARIS Process Mining

Avec sa plateforme en mode cloud ARIS Process Mining, Software AG veut rendre l'exploration des…

2 heures ago

Bug Bounty : FireEye pousse ses primes

FireEye ouvre son programme de bug bounty à tous les chercheurs de vulnérabilités informatiques inscrits…

5 heures ago

Salesforce : Marc Benioff garde « l’esprit ouvert », sans Dreamforce ?

Marc Benioff dit "garder l'esprit ouvert à toutes les possibilités" concernant la direction future de…

12 heures ago

Mozilla, développeur de Firefox, taille dans ses effectifs

Mozilla annonce "restructurer" son activité pour se relancer dans un monde post-Covid-19.

1 jour ago

Cybersécurité : des RSSI à bout de souffle ?

En France, 7 RSSI sur 10 considèrent que leur entreprise est plus exposée aux violations…

2 jours ago

Oracle Cloud VMware gagne de nouveaux territoires

Oracle Cloud VMware facilite dorénavant la migration de charges de travail virtualisées dans toutes les…

2 jours ago