OpenGL 4.1 se rapproche de Windows et Android

LogicielsOS mobiles
Dassault Systèmes : Da Vinci, une simulation 3D totalement interactive.

La prochaine version d’OpenGL – la 4.1 – apportera la compatibilité DirectX11 et OpenGL ES 3.1. Le support du WebGL n’est pas non plus oublié.

Le Khronos Group profite du Siggraph 2014 de Vancouver (au Canada) pour lancer tout un train d’annonces, dont la publication des spécifications de l’OpenGL 4.5, la prochaine génération de sa technologie 3D desktop.

« Les orientations clés pour la conception de cette nouvelle version comprennent le contrôle explicite des applications sur les GPU et CPU, une API compatible avec le multithreading, avec des impacts sur les performances considérablement réduits, un langage de shader intermédiaire commun et une focalisation renforcée sur l’écosystème, qui comprendra des tests de conformité rigoureux, » expliquer le Khronos Group.

OpenGL 4.5 devrait être largement supporté par les acteurs du monde des composants graphiques ou mobiles, mais également par les éditeurs, de jeux comme de logiciels 3D professionnels.

Rappelons en effet que le consortium regroupe plus d’une centaine de membres, dont tous les leaders de l’industrie : Adobe, AMD, Apple, ARM, Blizzard, EA, Epic Games, Google, Imagination Technologies, IBM, Intel, Nvidia, Qualcomm, Samsung, Sony, VMware et même Microsoft, qui travaille pourtant sur une offre concurrente, DirectX.

Aller vers Windows…

De DirectX, il est justement question avec OpenGL 4.5. Ce dernier proposera en effet une émulation DirectX11 qui permettra de faciliter l’adaptation des logiciels Direct3D à l’OpenGL. D’autres nouveautés seront présentes, avec à la clé une plus grande flexibilité et la possibilité de créer des applications multithreadées de hautes performances.

Des fonctions avancées de sécurité seront également de la partie. Un élément important sachant qu’OpenGL sert de base à l’implémentation du WebGL dans de nombreux navigateurs web. Aujourd’hui, Chrome, Firefox, Internet Explorer, Opera et Safari sont compatibles WebGL et devraient donc – en toute logique – adopter l’OpenGL 4.5 (sauf probablement IE, qui utilise Direct3D).

… et la mobilité

Autre nouveauté, OpenGL 4.5 sera compatible avec l’API OpenGL ES 3.1. Ceci permettra de faciliter l’adaptation du code conçu pour les terminaux mobiles vers les plates-formes desktop. Un élément essentiel, sachant le poids qu’ont aujourd’hui les smartphones et tablettes face au reste du secteur des ordinateurs personnels (voir « Plus d’un milliard de smartphones vendus en 2013 »).

Le Khronos Group en profite pour faire un point sur les composants compatibles OpenGL ES 3.1. À ce jour, ARM, Imagination Technologies, Intel, Nvidia et Vivante proposent des offres 100 % compatibles avec cette spécification.

Le consortium rappelle enfin que l’OpenGL ES 3.1 a été adopté par Google comme API 3D d’Android L, la version de test de sa prochaine génération d’OS mobile. Voir à ce propos les articles « Google I/O : les multiples facettes d’Android dévoilées » et « Android L allonge l’autonomie des smartphones et tablettes ».

Crédit photo : © Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur