Pour gérer vos consentements :

Open Source : OpenInfra nomme Thierry Carrez directeur général

L’Open Infrastructure Foundation (OpenInfra), qui supervise certains des projets open source les plus actifs au monde, confirme la nomination de Thierry Carrez au poste de directeur général (general manager).

Ingénieur système de formation, impliqué dans le projet d’infrastructure cloud OpenStack depuis ses débuts, Thierry Carrez a rejoint l’organisation en 2014. Avant de devenir le premier DG de l’Open Infrastructure Foundation (ex-OpenStack Foundation), il était VP Engineering et responsable de la bonne marche des projets open source incubés par l’organisation.

Il est également membre du conseil d’administration de l’Open Source Initiative (OSI). Associé de la Python Software Foundation en 2012, il a précédemment travaillé en tant que responsable technique Ubuntu Server chez Canonical, manager opérationnel au sein de l’équipe sécurité de Gentoo Linux et, par ailleurs, responsable IT de diverses entreprises.

Valoriser les contributions des développeurs open source

Désormais directeur général de l’OpenInfra, il pilote la gestion opérationnelle quotidienne de l’organisation : ingénierie, produit, communauté, marketing… « Les contributions de Thierry à notre communauté incarnent les 4 Open (source, design, développement, communauté) », a déclaré Jonathan Bryce, directeur exécutif de la fondation OpenInfra. « Thierry, avec sa vaste expérience et ses connaissances techniques, est le DG (GM) idéal au moment où la communauté travaille à la construction de l’infrastructure ouverte de la prochaine décennie. »

Outre Thierry Carrez, d’autres personnalités de l’écosystème open source ont rejoint l’organisation. Parmi les personnalités élues fin janvier au sein du conseil d’amdinistration d’OpenInfra se trouvent : Julia Kreger (Red Hat) en tant que présidente (chair), Vipin Rathi (Université de Delhi), Xudong Ren (Huawei) et la stratège open source Allison Randal en tant que vice-chairs.

« La nomination d’ingénieurs comme Julia et Thierry montre que notre communauté est spéciale en ce sens qu’elle valorise les contributions de développeurs open source promus aux postes de décision de l’organisation dans son ensemble, et pas uniquement dans des fonctions techniques », a ajouté Jonathan Bryce.

Anciennement OpenStack Foundation, l’organisation est devenue OpenInfra en 2020 pour témoigner de l’expansion de sa mission : intelligence artificielle (IA), conteneurs, machine learning, informatique en périphérie (edge computing).

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

17 heures ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

17 heures ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

20 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

22 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

23 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago