OpenOffice.org corrige et évolue avec la v2.01

Régulations

Deux mois après l’annonce de la version 2.0 de la suite bureautique, OpenOffice.org fait évoluer sa solution ‘open source’ alternative à Office de Microsoft

OpenOffice.org et son pendant StarOffice 8 de Sun ont acquis leurs lettres de noblesse et sont aujourd’hui une alternative économique et de qualité à l’indétrônable suite bureautique Microsoft Office.

Pourtant, comme sur tout produit logiciel, rien n’est parfait et des bugs subsistent, l’interopérabilité avec Office de Microsoft est perfectible, et à l’usage des défauts ou manques apparaissent sur le traitement de texte, le tableur, la base de données ou la création de présentations. La version 2.01 d’OpenOffice.org répond à ce besoin de corriger et de faire évoluer la solution. Elle corrige des bugs, mais surtout améliore l’application. Par exemple en proposant le support de nouvelles langues, le bulgare, l’estonien, le hongrois, le macédonien, le turc et le russe. Parmi les principales évolutions : – Le traitement de texte supporte désormais les ‘puces et numéros‘ qui précèdent les paragraphes et sont proposés par Word. Un document Office converti en ODF (OpenDocument Format) ne perdra plus ces données de mise en forme ou dans le sens inverse les convertira en formes d’Office. – Les fonctionnalités (settings) peuvent être désactivées, voire cachées par l’administrateur. Un module d’installation, qui reprend ces réglages, pourra être affecté à un groupe d’utilisateurs. – Un raccourci clavier permet de sauvegarder un fichier en respectant l’emplacement du curseur de la souris, ce qui autorisera à rouvrir le document avec le curseur placé à l’endroit où il se trouvait avant d’être sauvegardé. OpenOffice.org joue à fond la carte de l’imitation de Microsoft Office. L’application cherche à être un clone de la référence du marché. L’adoption par Microsoft du format XML complet dans Office 12 devrait permettre de vaincre les derniers points de détails qui ne permettent pas encore un véritable support des deux formats, comme les macro commandes par exemple. En revanche, à trop vouloir imiter, OpenOffice.org pourrait rater la marche de l’innovation et de la nouveauté, ce petit différenciateur qui pourrait pourtant lui permettre de s’imposer?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur