OpenSolaris 2008.11 : entre Linux et Mac OS X ?

Logiciels

Cet OS est très facile à installer, moderne et fluide. Un peu de stabilité en plus et il sera parfait ! Dossier en 3 pages

OpenSolaris 2008.11 vient de faire son entrée. Ce système d’exploitation Unix open source (sous licence CDDL) est fourni sous la forme d’un CD x86 « live » (32 bits et 64 bits !), qui permet de tester l’OS et de l’installer sur le disque dur d’un PC.

La nouveauté la plus marquante est qu’OpenSolaris 2008.11 démarre maintenant de façon native sur les partitions au format ZFS. Les composants sont à jour : l’environnement de bureau est Gnome 2.24. Les dépôts comprennent les dernières versions de logiciels majeurs : OpenOffice.org 3.0, Eclipse 3.4.0, NetBeans 6.5, Java 6 update 10, Firefox 3.0.4, Thunderbird 2.0.017 (avec Lightning 0.9 !), Songbird 0.7, etc. Notez que même s’ils ne sont pas présents dans les dépôts logiciels de base, Adobe Flash 9.0 et VirtualBox 2.0.6 sont aussi disponibles pour OpenSolaris.

Nous avons particulièrement apprécié la fonction qui permet de « retourner en arrière ». Comme sous Mac OS X, des snapshots sont réalisés sur le système de fichiers. Un module intégré au gestionnaire de fichiers Nautilus ( Time Slider pour « curseur temporel ») permet de retrouver les fichiers effacés ou déplacés. Pratique et rapide.

À l’usage, OpenSolaris 2008.11 est plutôt efficace. Nous regrettons toutefois que la consommation mémoire soit un peu élevée (1 Go minimum pour profiter des applications fournies). Il en va de même avec l’espace disque, le système créant des clones à chaque mise à jour (ce qui permet de revenir facilement en arrière). Les temps de démarrage et d’extinction sont également un peu longs, mais ces deux opérations s’effectuent intégralement en mode graphique ; un bon point.

Globalement, le système est réactif. L’absence de verrou global a une influence très positive sur les systèmes multiprocesseurs ou multicœurs. Certaines tâches (par exemple Nautilus) mériteraient toutefois d’être lancées avec une priorité plus forte, afin de gagner en fluidité.

Le design de l’interface est en progrès, quoique peu conventionnel. Au besoin, un petit tour dans les préférences de Gnome permettra d’obtenir un rendu plus classique. Sun Microsystems devrait cependant travailler ce point, afin de rendre son OS plus sexy.

opensolaris200811101.png


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur