OpenSolaris s'adapte au processeur Atom d'Intel

Logiciels

L’idée est bonne, car OpenSolaris est plutôt rapide. L’OS devra toutefois apprendre à se montrer moins gourmand en mémoire vive pour s’adapter pleinement à ce nouveau marché

Sun Microsystems a largement mis l’accent sur la mobilité avec OpenSolaris 2008.11 : l’OS (operating system) gère les modes d’économie d’énergie des processeurs x86 et les opérations de mise en veille.

Aujourd’hui, les ingénieurs d’Intel ont tout spécifiquement adapté ce système d’exploitation au processeur Atom. L’OS dispose ainsi de tout le nécessaire pour permettre une optimisation fine des logiciels et des pilotes pour cette architecture.

Lors d’entretiens récents, nous avions interrogé les responsables de Sun Microsystems sur l’opportunité d’utiliser OpenSolaris sur des systèmes embarqués. De fait, cet OS est rapide et largement optimisé. Même s’il n’est pas conçu initialement pour le monde de l’électronique embarquée, il se montre parfois plus efficace que Linux dans ce domaine.

Visiblement, Intel s’est posé la même question et a décidé d’apporter un coup de pouce à cet OS, qui pourra ainsi trouver sa place dans des NAS ou des netbooks. Espérons que Sun Microsystems effectue le prochain pas, en réduisant la consommation mémoire de son système d’exploitation.

De fait, selon nos tests, si OpenSolaris est légèrement plus rapide qu’une distribution Linux classique (et bien plus ‘fluide’), sa consommation mémoire demeure importante. Avec OpenSolaris, point de salut en dessous du gigaoctet de mémoire vive, et point de performances sans Sun Studio (la mouture du GCC fournie est peu efficace). Voilà deux points à revoir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur