openSUSE Conference : communautaire, mais organisée

Logiciels

Les maîtres d’œuvre de l’openSUSE Conference 2011 montrent, encore une fois, leur maîtrise des rassemblements et des projets communautaires.

Le coup d’envoi de l’openSUSE Conference 2011 vient d’être donné. Le programme de ce rassemblement nous a été détaillé lors de la session d’ouverture, animée par Jos Poortvliet, openSUSE community manager (à gauche sur notre photo) et Vojtech Pavlik, directeur des SUSE Labs (à droite).

Du fun
Les deux compères ont fait leur show, transformant par l’occasion le « Read, Write, eXecute » par un prometteur « Beer, Food, Work ». Et d’exhorter la communauté à les rejoindre : « Chacun peut trouver une place au sein d’un projet communautaire, les personnes les plus actives n’étant pas forcément celles qui ont les meilleures connaissances techniques », rappelle ainsi Jos Poortvliet.

De la collaboration
Dans la pratique, les premières sessions montrent de suite que ce rendez-vous (qui en est à sa troisième édition) est bien rodé. Ainsi, chaque animateur laisse un maximum de temps aux séances de questions/réponses, la présentation n’étant souvent qu’une simple mise en bouche destinée à fixer un cadre de discussion. Un bon point.

Et de l’organisation
Jos Poortvliet l’a rappelé : même un projet communautaire à besoin d’organisation et de contrôle. Application pratique de cette stratégie, chaque matinée démarre par une session conçue pour les personnes devant animer des présentations. Cette dernière leur permettra d’optimiser leurs interventions. L’objectif est ici de maximiser le transfert de connaissances. De plus, un guide de bonne conduite est fourni à chaque participant. L’efficacité avant tout.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur