Opera franchit la barre des 100 millions d'utilisateurs

Logiciels

Opera Software revendique désormais plus de 100 millions d’utilisateurs dans le monde de ses technologies de navigation. Dont la moitié pour l’environnement mobile.

Opera Software annonce avoir franchi les 100 millions d’utilisateurs de ses solutions homonymes. Le cap a été franchi en mars 2010, précise l’éditeur norvégien. Dans les fait, l’audience se répartie équitablement entre les internautes fixes et mobiles.

Le navigateur Opera desktop séduit ainsi 50 millions d’utilisateurs actifs dans le monde, essentiellement sous Windows mais aussi Mac OS et Linux. Selon l’éditeur, l’application a connu une croissance de 30% depuis mars 2009. Une progression largement justifiée par l’amélioration des performances du navigateur qui revendique le moteur JavaScript le plus véloce du marché, comme le confirment d’ailleurs nos tests. D’autre part, la plainte déposée par l’éditeur à l’encontre de la domination d’Internet Explorer et qui a abouti à l’instauration du Ballot Screen n’est pas totalement étrangère à ces résultats.

Opera Mini, la version mobile du navigateur essentiellement utilisée depuis les téléphones mobiles, est également utilisée par 50 millions de clients dans le monde. Rappelons qu’Opera Mini intègre une technologie de compression des pages qui permet d’économiser de la bande passante, ce qui intéresse fortement les opérateurs mobiles. L’éditeur a donc une vraie carte à jouer sur les plates-formes mobiles, notamment les smartphones. Il devra cependant compter avec l’intensification de la concurrence avec les développements de nouveaux OS mobiles (Google Android, BlackBerry, iPhone… d’ailleurs de moins en moins ouvert ).

Si Opera se félicite de ce chiffre symbolique, les 100 millions d’utilisateurs restent un résultat modeste en regard de ses principaux concurrents. Firefox, le numéro deux du secteur avec plus de 30% du marché, revendiquait plus de 350 millions d’utilisateurs fin 2009. Opera compte, pour sa part, moins de 2% en moyenne du marché mondial des navigateurs. Une part qui dépasse cependant les 4% au niveau européen et 6,5% sur ses terres natales (selon StatCounter).

A noter que les technologies de navigation d’Opera sont également exploitées dans les solutions embarquées telles que les téléviseurs intégrés (automobile, aéronautique…), les set-top-box (décodeurs vidéo) et autres consoles de jeux vidéo dont la Wii de Nintendo constitue le principal fer de lance.

Fort de ces résultats, l’entreprise compte poursuivre ses efforts pour accentuer sa présence sur le marché. « La croissance d’Opera montre que nous suivons le bon chemin et que nous accompagnons les besoins grandissant des utilisateurs, se réjouit Lars Boilesen, le dirigeant, Opera desktop fournit l’expérience de navigation la plus rapide de la planète, avec une approche visionnaire des fonctionnalité et de l’ergonomie. » Déjà riches de fonctionnalités connexes (comme Opera Mail), les dernières versions d’Opera pour poste fixe se sont en effet enrichies de plusieurs modules pertinents dont un mode d’accélération ( Turbo ), un serveur web pour simplifier le partage de fichiers ( Unite ), ou encore des outils de synchronisation des marques-pages et données mobiles notamment (Links).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur