Opera met son moteur JavaScript au régime

Cloud

La nouvelle mouture préliminaire du navigateur web Opera intègre un moteur JavaScript amélioré, qui se montre à la fois plus rapide et moins gourmand en mémoire vive.

Opera Software a récemment levé le voile sur une nouvelle version de test de son navigateur web.
Outre les améliorations habituelles concernant le module de rendu HTML, les développeurs ont largement optimisé le moteur JavaScript Carakan.

Plus de performances, moins de mémoire consommée
À la clé, des performances en hausse et une réduction de la consommation mémoire qui peut atteindre les 6 % à 7 % selon Kaja Si, membre de la desktop team d’Opera Software.
Les classes ont été étendues afin de prendre en compte un plus grand nombre de propriétés pour les objets qu’elles définissent. Cet enrichissement en terme d’informations permet à Carakan de compiler plus facilement le code, mais également de mieux gérer les ressources.
Cette version d’Opera est téléchargeable pour Windows, Mac OS X, Linux et FreeBSD, depuis ce billet du blogue de la firme.

L’optimisation mémoire ; une nouvelle lame de fond ?
Derrière cette annonce se trouvent peut-être les prémices d’une nouvelle évolution pour les navigateurs web. Ces derniers se sont en effet focalisés successivement sur la vitesse du moteur JavaScript (sous l’impulsion de Google), puis sur l’implémentation de l’accélération graphique matérielle (un mouvement lancé par Microsoft).
Il semblerait que la polémique liée à la consommation mémoire de Firefox 4, qui a poussé la fondation Mozilla à revoir sa copie, s’étende aujourd’hui aux autres éditeurs. Excellente nouvelle pour les utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur