Opera prépare sa réplique contre IE 7

Régulations

Le navigateur gratuit a bien l’intention de gagner des parts de marché sur la firme de Redmond

Bien que la date de publication de la nouvelle mouture de l’application, la 10, ne soit pas encore connue, Opera espère que son nouveau navigateur va lui permettre de gagner des parts de marché sur les utilisateurs du fameux Internet Explorer. Pour cela le groupe mise sur de petites applications Web appelées les Widgets et sur une compatibilité multi-platesformes.

La dernière version du navigateur a été publiée à la mi-juin. Un porte- parole du groupe a déclaré lors d’une conférence de presse : “Opera 9 n’était que la première salve tirée à l’encontre d’IE7. En ce moment nous essayons de rendre l’expérience d’utilisation plus agréable et d’éliminer les problèmes et failles rapportés par nos programmeurs”

Opera 10 devrait normalement fonctionner sur l’ensemble des plates-formes, l’équipe qui travaille au développement de l’application précise que cela s’inscrit dans la continuité du travail réalisé sur Opera 9 qui rappelons le est compatible avec la DS (double écran) du nippon Nintendo.

Le porte-parole de la firme a précisé à nos confrères de Silicon.com: “Nous souhaitons faire d’Opera 10 une application totalement compatible et convergente (mobile, desktop, consoles de jeux). Nous souhaitons sortir une version bien plus performante que les précédentes. Nous pensons que c’est quelque chose que Microsoft ne sait pas faire”.

La compagnie annonce qu’elle va développer plus de Widgets. Opera pense que les utilisateurs de sa solution ne vont plus utiliser des OS complets, mais simplement des applications aux fonctions bien précises.

Le groupe fait également des efforts pour donner aux programmeurs de l’open source des outils de développement intéressants. Selon un porte-parole du groupe “nous allons publier des outils de développement, ces derniers sont à l’essai. Nous souhaitons que cette communauté utilise Opera comme une plate-forme Web utilisant des standards ouverts.”

D’après le porte-parole, le succès de la version 9 s’explique par l’architecture du système de sécurité d’Opera. Le succès de cette dernière repose d’ailleurs sur cette particularité comme le prouvent les 700.000 téléchargements enregistrés le jour de sa sortie. A l’heure actuelle, Opera 9, incluant la mini version pour Mobile a dépassé les 25 millions de téléchargements.

Pour autant, Opera est encore très loin de Microsoft, et de Firefox, en termes de parts de marché. Selon les analystes du cabinet d’études OneStat, elle s’établit à moins de 1% contre plus de 85% pour IE et environ 12% pour Firefox.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur