Opera surfe au-dessus des cumulus

Régulations

Le navigateur alternatif Opera, récemment devenu gratuit, va bénéficier d’une formidable vitrine pour étendre son empire : le ciel

Alors que la bisbille est éternelle entre Airbus et Boeing, les deux mastodontes que sont l’Airbus A 380 et le Boeing 787 vont avoir au moins un point commun, ils vont surfer sur la même longueur d’onde. Et pour cause, dans l’un comme dans l’autre on pourra accéder à Internet en utilisant le navigateur Opera.

Le norvégien Opera Software et le Français Thales viennent en effet d’annoncer un partenariat pour équiper les avions du système multimédia TopSeries (solution du groupe français). Le système équipe déjà les avions de Boeing et d’Airbus. Opera a obtenu, après d’âpres négociations, son sésame pour être présent dans cette solution. Et les deux partenaires travaillent à une nouvelle interface utilisateur pour TopSeries, qui permettrait aux voyageurs de naviguer sur Internet, de choisir des vidéos ou des jeux à la demande. Pour l’heure, le système déjà en place permet aux voyageurs de regarder un film de façon plus intimiste, puisque l’écran est inséré dans le siège. Dans un futur proche, il sera possible de l’utiliser pour surfer sur la Toile. Boeing et Airbus disposent déjà de systèmes embarqués pour fournir des connexions Internet à leurs clients. “Mais Thales serait l’un des premiers à permettre de naviguer directement sur un équipement pré installé dans les avions”, selon Christian Dysthe, vice-président d’Opera. Le navigateur de la société a été choisi pour sa faculté à supporter plusieurs langues, notamment l’arabe, selon Opera. Les deux partenaires n’ont pas précisé les modalités financières de l’accord. “L’intégration d’Opera dans le système de divertissement TopSeries montre à quel point nous progressons dans la conquête des marchés verticaux”, a commenté Christen Krogh, vice-président R&D d’Opera, avant d’ajouter, “Nous nous attendons à une forte progression de ce marché et nous avons réalisé notre navigateur avec le futur en tête. La vitesse d’Opera, son poids, et son architecture ERA -Extensible Rendering Architecture- sont ses plus grands atouts.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur