Opération Web Snare: les USA pourchassent les escrocs en ligne

Sécurité

103 personnes ont été arrêtées, concernant plus de 160 affaires impliquant 150.000 victimes

Les autorités américains passent à l’offensive. Et ne font pas les choses à moitié. Après l’opération ‘Slam Spam’ contre les spammeurs, voici une autre descente de police: cette fois le ministre américain de la Justice, John Ashcroft, commente l’opération ‘Web Snare’. Une opération sans précédent qui s’est déjà soldée par 103 arrestations depuis le 1er juin dernier.

Il s’agissait de débusquer les fraudeurs et les escrocs du Net. Les autorités ont lancé des enquêtes concernant plus de 160 dossiers impliquant 150.000 victimes pour des pertes financières s’élevant à au moins 215 millions de dollars. Les enquêteurs ont visé tout autant les concepteurs de virus, de logiciels contrefaits, que les adeptes du “phising”, technique consistant à appâter les internautes vers de faux sites pour leur subtiliser des données confidentielles et autres coordonnées bancaires. “L’an dernier, près de 10 millions d’Américains se sont vu dérober leur identité”, a dit John Ashcroft. “Le vol d’identité coûte aux entreprises du pays près de 50 milliards de dollars chaque année en transactions frauduleuses”, a-t-il poursuivi. Les investigations menées et le profil des suspects démontrent et confirment que la fraude en ligne est le fait du crime organisé et non plus de pirates amateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur