Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Oracle va ouvrir 2 « régions cloud » en France

Oracle a confirmé investir dans l’extension de son réseau mondial de datacenters dédiés à la fourniture de services cloud. La multinationale technologique américaine ambitionne en effet d’inaugurer 14 « régions cloud » supplémentaires dans les prochains mois.

Les premiers pays concernés sont : la France (à Marseille, comme prévu), l’Italie, l’Espagne, la Suède, Israël, Singapour, l’Afrique du Sud, le Mexique et la Colombie.

Par la suite, d’autres régions cloud Oracle seront ouvertes aux Émirats arabes unis (à Abu Dhabi), en Arabie Saoudite, au Chili et, à nouveau, en France (en Île-de-France) et en Israël.

Deux régions cloud par pays

La multinationale américaine opère actuellement dans 23 régions cloud commerciales, 7 gouvernementales, et plusieurs régions de sécurité nationales et dédiées. D’ici la fin de l’année 2022, ce sont donc au moins 44 régions cloud dont Oracle aura la charge.

L’entreprise cherche à la fois à répondre aux attentes de clients d’Oracle Cloud Infrastructure (OCI) en matière de localisation des données – l’ambition étant de mettre en place au moins deux régions cloud dans la plupart des pays où le groupe opère. La firme, par ailleurs, ne veut pas se laisser distancer par les principaux hyperscalers (les fournisseurs mondiaux du cloud public) : Amazon Web Services (AWS), Microsoft (Azure), Google, Alibaba Cloud et IBM.

Ces derniers mois, « nous avons introduit plusieurs centaines de nouveaux services et fonctionnalités cloud », a déclaré Clay Magouyrk, vice-président exécutif d’Oracle Cloud Infrastructure (OCI). « Avec les régions cloud supplémentaires, davantage d’organisations pourront utiliser nos services cloud pour soutenir leur croissance et leur succès global. »

Les régions cloud Oracle prennent en charge l’ensemble des services du fournisseur, dont Oracle Autonomous Database et Oracle Cloud VMware Solution.

Les clients peuvent déployer Oracle Cloud dans leurs propres datacenters avec Dedicated Region et Exadata Cloud@Customer. Elles peuvent aussi déployer des services cloud localement et bénéficier d’une gestion basée sur le cloud public ou encore opter pour un déploiement à la périphérie du réseau avec Roving Edge Infrastructure, a précisé le groupe.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

4 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

5 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

10 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago