Oracle booste les performances de MySQL

Bases de donnéesCloud

MySQL 5.5 se concentre sur les performances, qui grimpent ici de façon très sensible. Avec cette mouture, la compagnie vise spécifiquement le marché des applications web.

Oracle vient de dévoiler la version définitive de l’outil de gestion des bases de données MySQL 5.5. La principale nouveauté de cette mouture est sans conteste l’importante montée des performances par rapport à MySQL 5.1. Sous Linux, les opérations de lecture/écriture sont 4,6 fois plus rapides que précédemment et 3 fois en lecture seule. Sous Windows, le gain est encore plus impressionnant : fois 16 en lecture/écriture et fois 6 en lecture seule.

La compagnie a également mis l’accent sur la gestion des applications web, contre toute attente, les premiers développements effectués par Oracle autour de MySQL semblant alors l’éloigner de ce marché. Ainsi, MySQL et son moteur de stockage InnoDB sont conçus pour tirer profit des systèmes multicœurs. De puissantes fonctions de réplication permettront d’accroitre le taux de disponibilité de cette solution. Enfin, la gestion des index et tables et la mise au point de diagnostics seront simplifiées.

MySQL 5.5 est disponible dès aujourd’hui. La Community Edition, placée sous licence GPL, est toujours accessible. Elle s’architecture par défaut sur le moteur de stockage InnoDB et reste très proche des moutures commerciales de cette solution. Une excellente nouvelle pour la communauté des logiciels libres (là encore, contre toute attente).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur