Oracle booste ses outils de développement Solaris / Linux

DéveloppeursProjets
PHP, programmation © Leo - Fotolia.com

Solaris Studio 12.4 d’Oracle se veut la solution de référence pour créer des applications Solaris… mais aussi Linux. Plus puissante, cette nouvelle version est accessible sur l’Oracle Technology Network.

Oracle livre une nouvelle mouture de son environnement de développement propriétaire, Oracle Solaris Studio 12.4. Comme son nom ne l’indique pas, cette offre permet non seulement de créer des applications pour Solaris (en moutures SPARC ou x86), mais également pour Oracle Linux. Les langages de programmation C, C++ et Fortran sont supportés par Solaris Studio.

Au menu de cette nouvelle version, la compatibilité avec le standard C++ 2011 et une meilleure compatibilité avec GCC. L’outil d’analyse des performances a été entièrement refondu et propose de nouvelles fonctionnalités facilitant la navigation dans le code et les données. L’analyseur de code intègre pour sa part des mécanismes permettant de détecter les erreurs de programmation les plus courantes, menant par exemple à des fuites mémoire. À noter enfin, le support d’OpenMP 4.

Des performances de haut vol

Oracle indique avoir modernisé son outil afin qu’il soit en mesure de générer du code optimisé pour les dernières plates-formes processeur, comme les serveurs pourvus de puces Intel Haswell ou les machines SPARC de nouvelle génération.

Selon la firme, Oracle Studio permet de créer du code jusqu’à 4,8 fois plus véloce que celui généré par des offres open source. Une affirmation probablement vraie sur les serveurs SPARC, quelque peu délaissés par la communauté des logiciels libres, mais à prendre avec des pincettes sur les machines x86, très bien supportées par GCC.

Oracle Studio 12.4 est téléchargeable gratuitement sur l’Oracle Technology Network.

Sur le même thème

Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert des langages de programmation ?
Programmation : le cloud de Xojo prend de l’ampleur
Programmation : LLVM unifie son support des ARM 64 bits

Crédit photo : © Leo – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur