Oracle Cloud VMware gagne de nouveaux territoires

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Oracle a récemment confirmé la disponibilité de sa solution Oracle Cloud VMware dans toutes ses régions cloud public. L’offre est également disponible en tant qu’instance dédiée (Cloud@Customer).

La solution Oracle Cloud VMware fournit un environnement VMware natif entièrement contrôlé et géré par le client, provisionné sur Oracle Cloud Infrastructure (OCI). Elle est conçue pour faciliter la migration de charges de travail virtualisées sur site (on-premise) vers le cloud public de la firme de Redwood City, selon les promoteurs de l’offre.

« Oracle Cloud VMware Solution permet aux entreprises clientes de migrer leurs charges de travail virtualisées VMware à l’échelle mondiale vers OCI, en utilisant les pratiques existantes pour les opérations informatiques, et de manière sécurisée », a expliqué dans un billet de blog Clive D’Souza, directeur OCI Engineering chez Oracle.

Datacenter défini par le logiciel (SDDC)

Il est ainsi possible de déplacer les applications VMware vers Oracle Cloud « sans avoir à les modifier, à investir dans le portage d’applications, la refactorisation du code ou la résolution de différences de configuration », a souligné la firme américaine.

L’intégration avec ses services cloud phares, dont Oracle Autonomous Database, est assurée. Les clients peuvent aussi migrer les applications et les bases de données Oracle existantes fonctionnant sur vSphere sur site vers Oracle Cloud VMware. En apportant aux clients la pile de composants logiciels VMware sur des instances cloud bare metal.

« Nous avons construit notre environnement autour de la spécification VMware Cloud Foundation, avec VMware pour nous assurer que nos déploiements sont conformes à leurs directives. Nous avons également profité de la force d’Oracle Cloud Infrastructure. Un SDDC (software-defined datacenter) Oracle Cloud VMware possède plusieurs nœuds (avec un minimum de 3 hôtes bare metal et un maximum de 64), chacun composé de 52 OCPU, 768 Go de RAM et 51,2 To de stockage NVMe haut débit. Ce SDDC est déployé en tant que cluster vSAN et peut être provisionné avec vCenter et NSX-T », a précisé Clive D’Souza.

Pour l’entreprise cliente, a relevé ZDNet, cela correspond à un investissement minimum de 25 000 dollars environ par mois.

Le partenariat autour d’Oracle Cloud VMware en rappelle d’autres, dont ceux négociés entre VMware et les hyperscalers AWS, Microsoft Azure et Google Cloud.

(crédit photo : via Pexels)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Recent Posts

Hyperconvergence : HPE résiste, Dell et Nutanix dominent

Le marché des systèmes convergés a été impacté par le repli économique mondial au second…

19 heures ago

GitHub déploie l’interface GitHub CLI 1.0

L'interface en ligne de commande de GitHub est sortie de sa phase bêta. La version…

23 heures ago

RGPD : la CNIL face à la réalité de la crise sanitaire

La CNIL a signé, avec le Médiateur des entreprises et Régions de France, des conventions…

24 heures ago

Infinite Office : Facebook esquisse une workplace en VR

Facebook lancera, cet hiver sur l'Oculus Quest 2, la phase expérimentale d'Infinite Office, un «…

1 jour ago

Windows 10 : des mises à jour semestrielles vraiment utiles ?

La gestion des mises à jour de Windows 10 par Microsoft suscite, chez les professionnels…

1 jour ago

Cloud : AWS lance Outposts Ready Partners

Les solutions d'une trentaine de partenaires, dont Pure Storage et Rubrik, ont déjà été approuvées…

2 jours ago