Oracle coupe dans ses tarifs pour affronter Microsoft

Régulations

Oracle s’apprête à annoncer une réduction significative du prix de sa base de données d’entrée de gamme afin d’attirer les clients de SQL Server de Microsoft

A 4.995 dollars par processeur, soit un réduction de 1.000 dollars, Oracle place sa base de données

Standard Edition One en concurrence directe avec SQL Server de Microsoft, distribuée aux Etats-Unis au prix de 4.999 dollars. C’est la première fois qu’Oracle affronte Microsoft sur le marché des bases de données d’entrée et de milieu de gamme avec une politique tarifaire identique. Jusqu’à présent, l’éditeur a toujours joué la carte des performances et de l’évolutivité de ses solutions, des arguments techniques qui ont alimenté une réputation de complexité et de cherté. Une position dont MIcrosoft a su tirer parti. A moins de 5.000 dollars, la version Standard Edition One 10g d’Oracle s’inscrit en rupture avec le précédent discours de la firme: bien qu’elle ne jure plus que par Linux, l’annonce confirme la volonté permanente de son médiatique patron, Lary Ellison, d’affronter Microsoft. Mais l’issue du conflit en environnement Windows est plus qu’incertaine, car SQL Server y est bien installé et dispose d’une réputation enviable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur