Oracle coupe l’herbe sous le pied des projets LibreOffice et Harmony

LogicielsOpen Source

Attaque frontale d’Oracle envers la communauté des logiciels libres et de Google : LibreOffice et Harmony sont aujourd’hui en ligne de mire de la firme.

Après OpenSolaris, Oracle a décidé de s’attaquer à d’autres projets open source. Fin septembre, la communauté OpenOffice.org se dissociait de la firme et décidait de lancer sa propre suite bureautique open source, LibreOffice. Une manière de reprendre le contrôle de ce projet (comme Sun Microsystems et Oracle l’avaient par ailleurs promis).

Sans surprise, Oracle n’a guère apprécié cette mutinerie, réagissant en renouvelant sous soutien au projet OpenOffice.org. Hélas, la compagnie est également partie en mission punitive contre la communauté, en poussant dehors les membres du conseil ne faisant pas partie de ses employés, ou participant au projet LibreOffice. Nous devons cette information à nos confrères de Slashdot.

Autre nouvelle peu réjouissante, suite à l’adhésion d’IBM au projet OpenJDK, Apache Harmony perd son plus gros contributeur. Ce projet visait – entre autres – à fournir une implémentation alternative de Java SE. Sans surprise (là encore), Oracle profite de ce changement de cap d’IBM pour s’attaquer à Harmony. The Register dévoile ainsi que la compagnie ne donnera pas de licence Java à Harmony, considérant que ce projet est préjudiciable pour le futur de Java.

Cette décision permet également de fermer définitivement la porte à Google, dont la machine virtuelle Java Android a fait l’objet d’un dépôt de plainte de la part d’Oracle. En effet, Dalvik s’appuie sur le projet Harmony. Dalvik n’a ainsi plus aucune chance de décrocher une licence, alors même qu’elle est refusée à Harmony.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur